Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alep perdu, que compte faire Israël

Publié le par Felli Bernard

Alep perdu, que compte faire Israël

Alep perdu, que compte faire Israël

Fri Jul 29, 2016 1:4PM

  1. Accueil
  2. Moyen Orient

Après avoir désespéré de leurs mercenaires takfiristes et de leur capacité à changer la donne à Alep, dans le nord de la Syrie, les Etats-Unis et Israël projettent de se rattraper dans le sud, soit dans la province de Deraa.

Les cités de "Beni Zeid" et de "Layramoun" ont été entièrement encerclées à Alep, ce qui constitue un acquis de taille pour les forces de la Résistance et une défaite cuisante pour les terroristes et leurs sponsors dans le nord syrien.

Certaines sources font état d'un nouveau plan que les Etats-Unis, Israël et la Jordanie sont sur le point de tramer et qui vise essentiellement le sud de la Syrie.

Le journal Al Akhbar qui rapporte cette information souligne les récentes victoires de l'armée syrienne et de ses alliés à Alep et les impacts de tels succès sur la suite des événements.

Israël, les Etats-Unis et leurs alliés sont quasi certains de la défaite de leurs mercenaires dans le Nord-syrien. En ce sens, le Secrétaire à la Défense, Ashton Carter a annoncé jeudi une série de raids contre Daech à Deraa, au sud. Dans le même temps les terroristes takfiristes d'Al Nosra, largement présents, dans le sud de la Syrie, viennent de changer de nom, de s'appeler Front Fatah al Chaam et de se retirer de la localité de Howz al Yarmouk à l'ouest de Deraa.

Dans ce même sens, les médias israéliens ont levé un coin de voile sur de grands exercices militaires conjoints israélo-américains dans la localité d'al-Neguev dans le sud d'Israël.

L'armée israélienne envisagerait aussi l'ouverture des frontières d'Israël avec la Syrie au niveau de la localité du Golan et ce, sous prétexte d'apporter "une assistance humanitaire aux syriens"!

Tous ces événements ne se produisent pas par hasard.

A quoi riment-ils?

Israël semble avoir réactivé à nouveau son projet de former une zone-tampon dans le sud de la Syrie.

il s'agit plus précisément de créer une bande sécuritaire dans le Golan syrien occupé. Le ministre israélien de l'Energie, Yval Steinitz a clairement exprimé ses vives inquiétudes de voir l'armée syrienne remporter de grandes victoires dans le nord syrien car " ceci équivaut à ce que le Hezbollah s'installe définitivement aux portes d'Israël, un Hezbollah doté désormais d'armes bien sophistiquées."

Ce même ministre prétend aussi que Deraa est sur le point de devenir "une base militaire et de renseignement pour l'Iran et il faut éviter à tout prix une telle perspective"

D'où le changement de nom d'Al Nosra, un astuce qui permettrait à Israël de faire trois coup d'une seule pierre : 1) préparer le terrain à l'émergence d'une coalition des terroristes takfiristes autour d'Al Nosra. 2) mettre à l'abri Al Nosra et cie des raids aériens anti Daech. 3) Justifier l'aide massive des régimes arabes du Golfe Persique à ces terroristes en ces temps de traque anti-takfiristes partout dans le monde, y compris en Europe ( blessés par les récents attentats terroristes). 4) Créer un environnement sûr pour Israël.

Tel-Aviv affirme étudier une demande venue d'une association dirigée par Muti Kahana, le magnat israélo-américain, association qui dit clairement vouloir former une zone d'exclusion dans le sud de la Syrie, via un " couloir humanitaire destiné à aider Al Nosra".

Bref, Israël et ses alliés s'apprêtent à s'attaquer au sud de la Syrie, là où le Hezbollah a pris position depuis 2011.

Israël ne devrait pas pour autant s'impliquer directement dans cette guerre. Il devrait agir par mercenaires interposés et se borner de leur apporter une aide logistique et en termes de renseignement

L'été s'annonce très chaud dans le sud syrien.

Commenter cet article