Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Point de situation sur la Libye et l’implication française: un grossier piège diplomatique anglo- américain

Publié le par Felli Bernard

Point de situation sur la Libye et l’implication française: un grossier piège diplomatique anglo- américain

Point de situation sur la Libye et l’implication française: un grossier piège diplomatique anglo- AM2RICAINaméricain.

2727 vues 25 juillet 2016 7 commentaires Géopolitique Réseau International

Sur la mort de nos trois militaires dans un accident d’hélicoptère en Libye, forçant la France à reconnaître sa présence en Libye :

C’est la façon la plus ridicule de reconnaître une activité militaire, qui va faire artificiellement passer la France pour la méchante de l’histoire, légitimant sa prise entre plusieurs feux.

Il s’agit là d’un piège diplomatique grossier, parallèle aux attentats récents en France (Bataclan/Nice) : à peine la France bombarde-t-elle la Syrie ? Voir également la nouvelle bavure qui est imputée à la France en Syrie : les bombardements français sont totalement illégaux du point de vue du Droit International, nous jouons un jeu de l’OTAN qui détruit toute la crédibilité française…

Mais mieux, ça permet de donner une justification « pour la plèbe » aux attentats en France (nombre d’observateurs naïfs répètent ça comme une évidence), mais c’est du « storytelling » : un narratif artificiel qui permet de ne surtout pas poser la question de l’origine réelle de l’Etat Islamique…

Et là tout d’un coup (alors que c’était connu depuis février au moins), on assiste à une « émotion populaire » antifrançaise, au prétexte d’une violation par la France de la « souveraineté » libyenne ? Il s’agit là d’une grande tradition anglo-américaine en forme de piège grossier :

–quid de la présence anglo-américaine au sol en Libye ? Elle est avérée et ils s’en vantent (exemple britannique ici, exemple américain là).

–D’où vient cette schizophrénie / ces deux poids deux mesure au sein des médias dits « français » ? Ils jouent une nouvelle fois un jeu étranger : ce soudain activisme médiatique antifrançais ressemble fort à un piège diplomatique dont les Anglo-américains ont le secret, pour forcer à un engagement militaire français en Libye, voire « ailleurs »…

–Ceci est certainement doublé d’une autre hypothèse : d’une pierre deux coups, une opération anglo-américaine en sous-main, à l’occasion de laquelle ce pourrait être non pas simplement des soldats mais des membres de nos Services qui auraient été tués… Il est tout à fait possible le cas échéant, que ces agents auraient ramené des informations remettant en cause la vision unidirectionnelle de l’OTAN en Libye [seulement une hypothèse de travail ici].

Il faut rappeler :

–Le rôle du (vilain petit) Qatar : durant l’opération Serval au Mali (janvier 2013), qui avait pour but d’arrêter la progression des djihadistes (les mêmes que l’on avait aidé en Libye en 2011, tandis qu’on était supposé les combattre en Afghanistan…Orwell !), des avions du Qatar s’étaient repliés précipitamment… Si la France était encore souveraine, ils auraient été abattus…

Mais le Qatar achète son influence en France (et pas que notre PSG, bientôt des Rafale, même…), tout comme l’Arabie Saoudite privatise des plages entières pour les menus plaisirs de sa grande famille régnante… Ceci en dit long sur l’état de corruption de la vie politique française, par les deux seuls Etats officiellement wahhabites dans le monde, qui sont historiquement de simples pions dans la géopolitique pétrolière anglo-américaine…

Dès lors, concernant Nice et la prorogation de l’Etat d’urgence [déclarations à l’Assemblée Nationale, évoquées durant le JT] : sur les ordres de qui Valls déblatère-t’il donc ses inepties… ?

–Alors certes, les désinformateurs patentés en France ont tenté de nous « vendre » leur théorie de la « double mamelle » ayant nourri l’EI (Irak US 2003 – Bachar 2011). Mais quid des formateurs de l’OTAN, en Jordanie, Turquie, EAU et ailleurs, y compris français ?

Il s’agit du même foutage de gueule / de la même moquerie mondialiste qui utilise nos moyens régaliens pour les détourner, tout en orchestrant un feu médiatique qui ne ciblera que la France, en permettant de faire oublier les vrais acteurs et initiateurs du chaos. Alors que dans ce conflit nous ne sommes que des supplétifs dociles, les caniches des anglo-américains!

Les forces de sécurité françaises en ont marre, et souffrent en silence. Mais le drame actuel de la France est que les Français et même les milieux patriotiques manquent d’une vision réellement claire de leur propre histoire. C’est ce qui permet à la France de voguer tranquillement vers une guerre civile qui serait globalement artificielle…

Car sur cette question de la Libye : nous revivons une histoire que nous avons déjà vécue, nous autres Français, mais que nous ne comprenons pas parce que nous l’avons oubliée… :

–Dès les années 1920, l’exceptionnel explorateur Conrad Killian avait (plus que) suspecté du pétrole dans le bassin du Fezzan (Sud-Ouest de la Libye, les Russes l’appelaient le « Bakou français » : plus de pétrole que l’Irak et l’Iran réunis, brut léger de qualité optimale, très peu soufré). Un homme très honorable et courageux, le meilleur de la « Vieille Europe », et qui avait suscité le respect et une aura de sympathie pro-française absolument majeure dans la région, malgré l’ineptie de la IIIe puis de la IVe République qui avait totalement saboté tout cela.

– Les Britanniques ont manœuvré pour détacher la Libye de la France, et ont réussi grâce à de nombreuses trahisons internes (corruption notamment de Robert Schuman, le « Père » de l’UE…).

–Alors que les États-Unis et le Canada avaient auparavant proposé une entente avec la France (dont les britanniques auraient été évincés), les États-Unis et l’Angleterre se sont ensuite partagés le pétrole.

–La tradition des « accidents d’avion » en Afrique du Nord, ciblant des personnalités stratégiques de la présence française là-bas, n’est pas récente : Conrad Kilian fut assassiné (pendu à un radiateur d’1m20…), après que son principal soutien le Maréchal Leclerc, ait subi l’un de ces « accidents d’avions » (explosion interne) qui était exactement un attentat britannique contre la présence française là-bas. De même que l’incorruptible Gouverneur Raoul Renard de l’Afrique Equatoriale Française avait été assassiné de la même façon en 1934, pour avoir voulu oser vouloir exploiter les pétroles du Gabon plutôt que d’acheter du pétrole britannique… quant au dernier grand Monsieur du pétrole français, M. de Margerie, je vous laisse deviner ce que j’en pense…

–Puis les Britanniques ouvertement ont financé et armé la rébellion algérienne, parachutant des armes depuis la Libye, d’où ils formaient également des commandos au maniement des explosifs [sources d’époque jusque dans le Journal Officiel, rendant compte de débats à l’Assemblée Nationale].

Nous revivons aujourd’hui exactement la même histoire d’un activisme anglo-américain manipulant la France, mais le pire c’est qu’il faut voir une guerre d’avance : c’est l’Algérie qui est le dernier domino à faire tomber en Afrique du Nord. Nous assistons avant tout à la création d’une grande zone balkanisée détruisant les États-Nations, voilà la vraie constante géopolitique locale, le wahhabisme est instrumentalisé à cette fin, ce qui est hautement dangereux parce que les conséquences seront multiples : des « solutions locales pour un bordel/chaos global »…

Rappr : Bernard Lugan : »L’Afrique du Nord est dans une phase d’implosion, d’explosion, de perdition… »

Rappr : ciblage « officiel » de Marseille par l’EI.

Jean-Maxime Corneille

Commenter cet article