Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Attaque d'un train en Suisse : sept passagers brûlés et blessés au couteau

Publié le par Felli Bernard

Attaque d'un train en Suisse : sept passagers brûlés et blessés au couteau

13 août 2016, 19:00

© Google mapsSource: Reuters

AddThis Sharing Buttons

Sept passagers ont été blessés lorsqu'un homme suisse de 27 ans a répandu du liquide inflammable à l'intérieur d'un train dans le canton suisse de Saint-Gall et y a mis le feu. L'auteur présumé était également armé d'un couteau, selon la police.

Selon Le Matin, les secours sont toujours sur place. L'incident s'est produit aux alentours de 14h20 entre les communes saint-galloises de Buchs et Sennwald, peu avant que le train n'entre en gare de Salez.

D'après la police locale, l'homme a mis le feu dans un train à l'aide d'un liquide inflammable faisant les flammes se propager très vite.

La police, qui a ouvert une enquête criminelle, ne se prononçait pas sur le mobile de l'assaillant.

Les six passagers blessés et l'assaillant ont été hospitalisés pour des brûlures ou des plaies provoquées par les coups de couteau, prévient le communiqué de la police.

Un enfant, deux hommes, de 17 et 50 ans, et trois femmes de 17, 34, et 43 ans ont été blessés dans l'attaque, selon la police qui précise que des dizaines de passagers se trouvaient à bord du train au moment où l'assaillant a commis son geste.

Policiers, pompiers, ambulances et hélicoptères sont arrivés sur les lieux de l'attaque en grand nombre.

Le 18 juillet dernier, un afghan de 17 ans avait attaqué trois personnes à la hache dans un train près de la ville de Wurtzbourg, dans le sud de l'Allemagne, avant d'être abattu par la police.

Peu après, le chef du syndicat de la police allemande avait déclaré dans la presse que les compagnies ferroviaires devaient investir dans des mesures de sécurité pour protéger les passagers de ce genre d'attaques, susceptibles de survenir dans le futur.

Lire aussi : De nouvelles attaques dans les trains peuvent survenir «à tout moment», selon la police allemande

International

Commenter cet article