Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’armée chinoise va fournir aide et formation au gouvernement syrien.

Publié le par Felli Bernard

L’armée chinoise va fournir aide et formation au gouvernement syrien.

L’armée chinoise va fournir aide et formation au gouvernement syrien

3615 vues 25 août 2016 12 commentaires Géopolitique Réseau International

image: http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2016/08/aide-Chine-20160825-1728x800_c.jpg

L’armée chinoise fournira aide et formation au gouvernement syrien en vertu d’un accord conclu entre un envoyé de Pékin et le ministre de la Défense syrien à Damas, dimanche dernier.

C’est une nouvelle étape dans l’engagement de Pékin au Moyen-Orient après que la Chine ait nommé Xie Xiaoyan, ancien ambassadeur en Iran, comme envoyé spécial pour la Syrie en mars dernier.

La délégation militaire chinoise en Syrie – dirigée par le contre-amiral Guan Youfei, directeur de la coopération internationale à la Commission militaire centrale – a rencontré le ministre de la Défense syrien et vice-premier ministre, le lieutenant-général Fahd Jasim al-Furayj, a rapporté Xinhua mardi.

« Ils sont parvenus à un consensus sur l’amélioration de la formation du personnel, et l’offre d’une aide humanitaire par l’armée chinoise à la Syrie », dit le rapport sans plus de précision.

Guan a déclaré que l’armée chinoise était prête à poursuivre les échanges et la coopération avec l’armée arabe syrienne.

Guan a également rencontré le lieutenant-général Sergueï Chvarkov, chef du centre russe pour la réconciliation en Syrie, ce lundi [15 août].

La nomination par la Chine d’un envoyé en Syrie a pour objectif de stimuler sa participation au Moyen-Orient et de protéger les intérêts régionaux, disent les analystes

La Chine a penché du côté russe pour les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la Syrie, mais Pékin n’a pas été aussi directement impliqué dans le conflit que Moscou, qui a aidé le gouvernement syrien en bombardant les rebelles.

image: http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2016/08/index.jpg

L’amiral Guan Youfei, chef de la délégation militaire chinoise en Syrie. Photo: SCMP Photos

Bien qu’aucun détail n’ait été donné, l’aide humanitaire de l’armée consiste plus probablement en des fournitures médicales, disent les observateurs.

« La participation militaire de la Chine se fera toujours avec un profil bas et des objectifs limités », a déclaré le spécialiste des affaires du Moyen-Orient à l’université des études internationales de Shanghai, Liu Zhongmin. « Le but est toujours de promouvoir un règlement politique et pacifique [en Syrie]. »

Le ministre des Affaires étrangères Wang Yi a dit qu’il invitera des représentants du gouvernement syrien et de l’opposition pour des pourparlers visant à promouvoir un règlement politique.

Depuis la visite du président Xi Jinping au Moyen-Orient au début de l’année, la Chine a renforcé sa présence pour promouvoir la stabilité dans la région. Cela a continué avec un voyage de Xi en Syrie en avril pour rencontrer le gouvernement ainsi que des représentants de l’opposition.

La bataille pour la deuxième plus grande ville de Syrie, Alep, est entrée dans une phase décisive et le gouvernement syrien semble prendre un avantage considérable sur les rebelles. La situation internationale globale est également en faveur de la Syrie, avec la Turquie qui se rapproche de la Russie.

Wang Jian, le spécialiste du Moyen-Orient à l’Académie des sciences sociales, a déclaré que l’aide de la Chine à la Syrie allait donner à la première une plus grande voix au chapitre, à la fois pour trouver une solution à la question syrienne et pour les affaires du Moyen-Orient en général. « Et ce sera bon pour une meilleure protection des intérêts de la Chine dans cette région, a déclaré Wang. Pour devenir ce que l’on appelle un pouvoir mondial responsable, des actions plus proactives sont nécessaires. »

Liu Zhen

Article original publié dans le South China Morning Post

Traduit par Wayan, relu par Cat pour le Saker Francophone.

Commenter cet article