Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les forces du régime syrien bombardent les rebelles à Alep

Publié le par Felli Bernard

Les forces de Damas, soutenues par des frappes aériennes intenses, tentent de reprendre du terrain à Alep. [Abdalrhman Ismail - Reuters]
Les forces de Damas, soutenues par des frappes aériennes intenses, tentent de reprendre du terrain à Alep. [Abdalrhman Ismail - Reuters]

Monde

Modifié hier à 23:06

Les forces du régime syrien bombardent les rebelles à Alep

Les forces de Damas, soutenues par des frappes aériennes intenses, tentent de reprendre du terrain à Alep. [Abdalrhman Ismail - Reuters]

Les forces gouvernementales syriennes et leurs alliés ont bombardé les positions des insurgés mardi dans le sud-ouest d'Alep, secteur de la ville tenu par l'opposition, rapportent les médias favorables au pouvoir.

Selon la chaîne du Hezbollah libanais, Al Manar, et la chaîne pro-Damas Al Mayadine, les forces de Bachar al Assad se sont emparées d'un secteur appelé Telat al Snobarat, dans les faubourgs d'Alep, à la faveur de bombardements aériens massifs.

Cette avancée leur aurait permis de refermer le couloir d'approvisionnement - impraticable pour les civils - que les rebelles avaient ouvert il y a quelques jours. Les rebelles avaient en effet réussi à briser samedi trois semaines de siège.

Les rebelles nient un revers

Un officier rebelle a démenti qu'il y ait eu une avancée du gouvernement.

Un insurgé a expliqué que les forces gouvernementales avaient brièvement pris possession d'un secteur dans les faubourgs d'Alep, mais qu'elles avaient été battues et que le territoire avait été repris par les rebelles.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG proche des rebelles, a déclaré que les forces pro-gouvernementales n'avaient pas pris le contrôle des quartiers sud-ouest qui couperaient le couloir rebelle, mais qu'elles avaient temporairement bloqué le mouvement des insurgés avec les bombardements.

Craintes de l'ONU pour les civils

Alors que les combats font rage, l'ONU a appelé à un accès humanitaire immédiat aux quelque 1,5 million d'habitants à Alep.

Les civils sont désormais pris au piège, avec notamment d'importantes pénuries et une flambée des prix, poussant l'ONU à tirer la sonnette d'alarme.

"Toute la ville est sans eau courante depuis quatre jours. Les enfants et les familles à Alep sont confrontés à une situation catastrophique", s'est alarmé le Fonds de l'ONU pour l'enfance (Unicef).

agences/grin

Publié hier à 18:17 - Modifié hier à 23:06

Les Etats-Unis et la France ont réclamé mardi que de l'aide humanitaire puisse parvenir dans la ville syrienne assiégée d'Alep, avant que ne soit envisagée la tenue de nouveaux pourparlers de paix.

"Le contexte des discussions doit aussi être correct. Sur l'accès humanitaire, nous sommes en marche arrière", a déclaré l'ambassadrice américaine Samantha Power, à l'issue d'une réunion à huis clos du Conseil de sécurité.

En revanche, la Russie a maintenu qu'il ne devrait y avoir aucune condition préalable à de telles tractations, que les Nations unies espèrent reprendre à Genève à la fin du mois.

Commenter cet article