Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'ancien patron du renseignement intérieur Bernard Squarcini en garde à vue

Publié le par Felli Bernard

L'ancien patron du renseignement intérieur Bernard Squarcin
L'ancien patron du renseignement intérieur Bernard Squarcin

18:53 à Paris, 26 septembre 2016

RT francais

AddThis Sharing Buttons

Share to FacebookShare to TwitterShare to TelegramShare to WhatsAppShare to Email

Actualité France International Economie Opinions Entretiens Enquêtes spéciales Vidéos RT360

L'ancien patron du renseignement intérieur Bernard Squarcini en garde à vue

26 sept. 2016, 18:05

- Avec AFP

© MARTIN BUREAUSource: AFP

L'ex-patron du renseignement intérieur, Bernard Squarcini.

AddThis Sharing Buttons

Share to FacebookShare to TwitterShare to TelegramShare to WhatsAppShare to Google+Share to Plus d'options...Share to ImprimerShare to Email

L'ancien patron du renseignement intérieur Bernard Squarcini a été placé le 26 septembre en garde à vue par les enquêteurs de l'Inspection générale de la police nationale, dans le cadre d'une instruction parisienne.

Les motifs de sa garde à vue n'ont pas été précisés par les sources proches de l'enquête, selon l'agence AFP. L'ancien directeur central du renseignement intérieur (DCRI, actuelle DGSI), surnommé «le Squale», est un proche de Nicolas Sarkozy. Un autre grand flic et ancien patron de la police judiciaire parisienne, Christian Flaesch, a également été interpellé et placé en garde à vue lundi 26 septembre dans ce dossier.

Lire aussi

Ces deux auditions interviennent dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le parquet de Paris pour violation du secret de l’instruction, entraves aux investigations, compromission et trafic d’influence, entre autres. En avril dernier, l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales avait saisi de nombreux documents lors de perquisitions réalisées au domicile et au bureau de Bernard Squarcini. Ces documents avaient soulevé des questions concernant la manière dont l'ex-patron du renseignement intérieur utilise ses relations avec des fonctionnaires afin de servir les intérêts d'entreprises privées pours lesquelles il travaille.

En outre, «le Squale» avait été condamné en avril 2014 à 8 000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris, pour avoir réquisitionné illégalement les factures téléphoniques détaillées d'un journaliste du Monde (les fameuses «fadettes», dans le jargon policier).

Christian Flaesch aurait quant à lui été placé en garde à vue, selon le journal Le Monde, afin d'être entendu au sujet de soupçons de violation du secret de l'enquête, au moment où il était en poste à la direction de la police judiciaire parisienne.

Détails à suivre...

France

Commenter cet article