Source : Youtube, Vincent Parlier, 11-10-2016

Vanessa Beeley est une journaliste indépendante, activiste pour la paix. Elle est la fille de Harold Beeley, ancien ambassadeur de Grande-Bretagne en Arabie Saoudite.
 
Elle est allée sur le terrain et explique pourquoi elle appelle les rebelles “terroristes”.
 
Mais comme d’habitude, dans ces guerres de propagande sans fin, on prendra ceci avec prudence et recul, en se gardant bien d’être trop sûr d’avoir compris toute la complexité de la situation.

Source : Youtube, Vincent Parlier, 11-10-2016capture-decran-2016-10-12-a-01-31-51

 

18 réponses à Alep – Témoignage à contre courant d’une journaliste britannique

Commentaires recommandés

Haoma Le 14 octobre 2016 à 06h02
 
 

Il faudrait que M Hollande nous explique comment des jeunes français partis par centaines avec femmes et enfants en Syrie à Alep mener le jihad sont des rebelles qu’ ils faudraient préserver et les mêmes qui reviennent en France de dangereux terroristes à emprisonner ?

  1. pascalcs Le 14 octobre 2016 à 05h06
    Afficher/Masquer

    Merci d’avoir mis en ligne cette vidéo que j’ai également reprise dans un de mes messages ce matin. La même Vanessa Beeley a deja, a 2 reprises, confronté directement et de manière éclatante, l’ex-Ambassadeur US en Syrie, sur ses mensonges et manipulations.
    Bien entendu, et comme toujours, la prudence est de mise dans l’écoute de ces témoignages. Mais les faits rapportés par bon nombre d’autres observateurs de la situation en Syrie, les preuves concrètes avancées pour démasquer les odieuses combinaisons et mensonges des neocons occidentaux pour déstabiliser la Syrie, convergent tellement que le biais porte a crédibiliser ce que rapporte V. Beeley plutôt que la propagande grossière des grosses caisses médiatiques. Et croyez bien qu’une V. Beeley n’est pas près d’apparaître sur les écrans de TF1, CNN, BBC aux grandes heures d’écoute.

    https://thewallwillfall.org/2016/01/06/my-conversations-with-robert-ford-on-anti-syria-propaganda/

  2. DUGUESCLIN Le 14 octobre 2016 à 05h16
    Afficher/Masquer

    Ce n’est pas le peuple syrien qui a bombardé l’Irak et la Libye causant des morts innombrables, la misère, le désespoir, et la haine. Qui a fabriqué la “matière première” aux djihadistes, en provoquant la haine et le désir de vengeance? Ce n’est pas le peuple syrien. Alors, messieurs les eurocrates, retroussez vos manches et serrez vos petits poings dodus pour aller vous mêmes délogés les terroristes d’Alep-Est tenu par des terroristes enterrés dans des bunkers. L’armée syrienne va au combat pour délivrer son pays de l’invasion barbare. Ils combattent pour leur liberté. Au lieu de les accuser, allez les soutenir même si le combat défait votre belle coupe de cheveux que vous entretenez à grand frais. Allez abîmer vos mains grassouillettes en combattant avec ceux qui se sacrifient pour délivrer leur pays de la barbarie. Sinon taisez-vous.

  3. Haoma Le 14 octobre 2016 à 06h02
    Afficher/Masquer

    Il faudrait que M Hollande nous explique comment des jeunes français partis par centaines avec femmes et enfants en Syrie à Alep mener le jihad sont des rebelles qu’ ils faudraient préserver et les mêmes qui reviennent en France de dangereux terroristes à emprisonner ?

  4. Pierre Le 14 octobre 2016 à 07h45
    Afficher/Masquer

    Le chiffre avancé de 80% de la population d’Alep-est favorable aux djihadistes paraît surprenant (merci à v_parlier d’avoir corrigé mon comm’), mais enfin on imagine bien qu’il ne s’agit pas d’un recensement mais d’une estimation grossière, et c’est tout de même cette reporter qui était sur place. Il semblerait donc qu’une part non-négligeable des civils neutres aie pu fuir Alep-est, malgré les tirs sur les corridors humanitaires dénoncés par les syriens et les russes.

    • Marvelal Le 14 octobre 2016 à 09h12
      Afficher/Masquer

      Oui, de temps à autre les medias ne peuvent faire autrement que de laisser transpirer la vérité, ainsi on a pu voir dans un reportage de France télévision ou tf1 sur Alep, les drapeaux de Daech et autres Al Nosra flotter de concert de l’autre côté de la ligne de front.

    • lvzor Le 14 octobre 2016 à 11h29
      Afficher/Masquer

      “…80% de la population d’Alep-est favorable aux djihadistes…”

      Avec une majuscule à Est la phrase aurait moins de risque d’être mal lue… Le trait d’union est un peu trop discret à la lecture.

  5. kèsse Le 14 octobre 2016 à 07h52
    Afficher/Masquer

    Pourrait-on avoir de plus ample source pour cette vidéo … Qui est l’interviewer? Dansque vadre a lieu l’interview …
    Cela dit, je ne met pas en doute ce témoignage qui m’apparait corroboré un faisceau de preuves tellement épais qu’il se trouve sans commune mesure avec l’histoire enfantine d’une révolution pour la démocratie et contre Le tyran Assad vendue par nos principaux médias.
    Il faut à ce titre prendre conscience de l’énorme pouvoir d’internet qui permettra bientôt d’amener face à leur responsabilité les décideurs et faiseurs d’opinions de nos sociétés. Le mensonge est un crime de guerre.
    Merci pour votre travail Olivier.

    • Kikool_ch Le 14 octobre 2016 à 09h12
      Afficher/Masquer

      Bonjour,

      Voila la source :
      http://www.ronpaul.com/2016-09-29/why-everything-you-hear-about-aleppo-is-wrong/

      Cette vidéo est reprise aussi sur un article Agoravox ici :
      http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/les-casques-blancs-aussi-appeles-185482

      De nombreux commentaires étoffés de liens intéressants. Comme toujours à prendre avec des pincettes.

      Je pense également qu’il y a un faisceau convergeant mettant en cause le but véritable de ces “casques blancs”.

      Ce qui m’a mis la puce à l’oreille : le matériel photographique et les videos qu’ils diffusent sont “trop” propres et ressemblantes à du matériel de propagande. Désolé je n’arrive pas à l’exprimer clairement, je ne suis pas spécialiste. Par ex. cadrages trop serrés ne permettant pas de voir le contexte, des intervenants ou sujets “empruntés”, on a parfois l’impression de par leur posture ou leurs gestes qu’ils ne sont pas secouristes ou médecins, parfois il semble que le sujet soit plus important en tant qu’image qu’en tant qu’être humain (cf la video du petit garçon sorti des décombres qui semble hébété (ou drogué ?) et qu’on pose sur un siège au fond de l’ambulance d’il y a un mois environ et qui se trouve mitraillé par les faux tographes secouristes se bousculant presque aux portes de l’ambulance). Ce sont juste mes impressions.

      Bref, je ne serais pas surpris que ce soit le nième avatar d’un schéma déjà connu, la récupération de l’humanitaire pour des causes inavouables.

  6. gotoul Le 14 octobre 2016 à 09h27
    Afficher/Masquer

    Voir aussi les témoignages de l’archevêque d’Alep Jean-Clément Jeanbart malheureusement très peu repris par les médias occidentaux malgré sa maîtrise de l’anglais et du français.
    Voici sa fiche Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Cl%C3%A9ment_Jeanbart
    On y parle de ses prises de position dans ce conflit.

  7. Vltava Le 14 octobre 2016 à 09h55
    Afficher/Masquer

    Bonjour! Cet entretien je l’ai écouté il y a 2 jours.Je n’ai pas manqué de l’envoyer à toutesune liste de sénateurs,de députés de toutes tendances.
    ***********************
    Voici un autre article que j’ai également envoyé à toute une liste de députés,de sénateurs de toutes tendances .
    http://arretsurinfo.ch/la-france-ne-combat-pas-le…/
    La France ne combat pas le terrorisme en Syrie
    Par Silvia Cattori le 12 octobre 2016 (journaliste suisse)
    Français, votre Président ment. Votre diplomatie ment.
    La France [de François Hollande] ne combat pas le terrorisme en Syrie.

    • Kikool_ch Le 14 octobre 2016 à 10h40
      Afficher/Masquer

      Merci pour le lien, effectivement, ça fait très mal. Cependant, au vu de la situation et du soutien des médias de masse, à mon sens le déni se poursuivra jusqu’à l’absurde. Remarquez, pour qui se tient informé autrement, on y est déjà…

  8. Thomas Savary Le 14 octobre 2016 à 10h09
    Afficher/Masquer

    Voir aussi ce témoignage publié par Ouest-France: http://www.ouest-france.fr/bretagne/vannes-56000/syrie-un-vannetais-raconte-l-enfer-de-la-guerre-alep-4553684/

    Je cite : « [Journal] Y a-t-il un fossé entre ce qui se dit en France et ce que vous vivez à Alep ?

    [Pierre Le Corf] Il y a un abysse. Ici, à l’ouest, c’est particulier, nous vivons comme des fantômes. Nos bombardements, personne n’en parle. Le monde a les yeux tournés vers l’est de la ville, mais ferme les yeux sur l’ouest, où vivent 1 200 000 personnes qui doivent affronter le terrorisme au quotidien.
    Nous subissons les roquettes, les mortiers, les balles explosives, les bonbonnes de gaz montées en roquette… Tout ça est envoyé par le Front Al-Nosra, des terroristes affiliés à Al-Qaida que l’on appelle des rebelles modérés en Occident, alors qu’ils essaient de conquérir le territoire pour en faire un état islamique. On est pris en otages. »

  9. ARDUS Le 14 octobre 2016 à 10h27
    Afficher/Masquer

    Il est bien certain qu’il faut se garder d’adhérer aveuglement aux prétentions de l’un ou l’autre camp dans le concert de propagande auquel nous assistons. Force est de constater cependant que les affirmations du camp du bien sont beaucoup plus souvent mises en cause factuellement, de façon vérifiable, étayée et documentée que celles de l’axe du mal.

    • Dommage Le 14 octobre 2016 à 11h52
      Afficher/Masquer

      J’ai pas le même ressenti au niveau de la proportion, je pense que les russes racontent aussi beaucoup de salades.
      D’ailleurs la désinformation fait partie intégrante de leur stratégie depuis bien longtemps. Pour ceux qui ne connaissent pas le terme russe https://fr.wikipedia.org/wiki/Maskirovka

      Après, qui embrouille le plus… Moi je me garderai bien de désigner un vainqueur, les 2 camps aujourd’hui sont bien rodés 🙂

  10. christian gedeon Le 14 octobre 2016 à 10h45
    Afficher/Masquer

    Petit à petit,des vérités se font jour.Oh,la république d’Assad est tout sauf démocratique au sens occidental européen du terme…les mains de cet homme sont tâchées de sang,et notamment de sang libanais,et il paye aujourd’hui le prix du sang et de l’iniquité que son père et lui ont exercé sur le pays du Cèdre,trente ans durant.(Il a mal lu la Bible et le sort promis à ceux qui attentent “à la gloire du Liban”)Tout çà pour dire que je ne suis pas partial dans l’affaire.Mais ce qui se passe en Syrie depuis six ans est juste inacceptable.L’invasion du pays,en masse,par des forces jihadistes étrangères,la volonté de domination et revanche des frères musulmans syriens,la volonté affichée de faire de la Syrie un état islamique sont patents.La manipulation de l’information ne l’est pas moins.Et il faut se demander pourquoi les “occidentaux ” craignent à ce point la chute d’Alep est…qui est bloqué là-bas? Sur quelles armes et quels hommes l’armée syrienne risque-t-elle de mettre la main?

    • Thomas Savary Le 14 octobre 2016 à 11h34
      Afficher/Masquer

      « Juste » inacceptable — pardonnez-moi pour ce calembour, mais ce calque de l’anglo-américain est vraiment exaspérant. Vous n’y êtes pour rien, tant nous en sommes assommés. Mais voilà, c’est un  « états-unisme », parmi beaucoup d’autres. En français, « c’est juste inacceptable » signifie « ce n’est qu’inacceptable », « c’est seulement inacceptable », ce qui est pour le moins curieux, vous me l’accorderez. Il aurait fallu écrire « est vraiment/totalement/absolument/tout à fait inacceptable ».

      La résistance à la colonisation mentale par les É.-U. d’Amérique du Nord commence à mon sens par la réappropriation de sa propre langue.

      Voilà. Hormis ce détail, merci pour votre commentaire.

  11. Dominique Le 14 octobre 2016 à 11h33
    Afficher/Masquer

    Bonjour. Cette journaliste dit « We know for a fact they fabricate evidence, that’s been proven in my reports », traduit avec une petite erreur car « mon rapport » est différent de « mes reportages »
    Ma question est : où a-t-on accès à ces reportages ? Merci.