Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chomsky à Paris] La honte du “journalisme” français

Publié le par Felli Bernard

29
Nov
2016

Petit billet d’humeur…

On ne présente plus Noam Chomsky .

En 1979, le New York Times le qualifiait de “sans doute le plus important intellectuel vivant de nos jours.” (Noam Chomsky is arguably the most important intellectual alive today”)

Noam Chomsky is arguably the most important intellectual alive today

25 ans plus tard, un vote mondial l’élisait “Intellectuel le plus influent au monde” :

chomsky-most

Eh bien quand Chomsky, qui va sur ses 88 ans, est de passage à Paris, il ne se trouve AUCUN média mainstream pour me contacter pour venir assister à sa conférence “politique” et en faire un compte-rendu aux Français – nos “journalistes”  ont j’imagine le Savoir révélé, comme ils le montrent souvent…

Je précise que la presse Internet sera là, elle. RIP Presse Mainstream, peut-être trop occupée par d’autres sujets 🙂 (Source – mais ils en avaient aussi parlé en 2013…) :

 

Et ils se plaignent après que les lecteurs les fuient…

Je termine donc par ce propos de Chomsky de 1998 (Dans Deux heures de lucidité) :

“À bien des égards, la France est restée repliée sur elle-même depuis la fin de la guerre. Les Français devraient s’en inquiéter. […]

Prenez les camps soviétiques. En 1950, tout le monde, du moins en Occident, connaissait l’existence du goulag. Lorsque les livres de Soljenitsyne sont arrivés, ce fut important, mais on n’a pas appris grand-chose qu’on ne savait déjà. En France, au contraire, ce fut une révélation dont les intellectuels parisiens se sont aussitôt attribués le mérite. Ils n’avaient que trente ans de retard ! […]

La France est le seul pays où Eric Hobsbawn a eu autant de difficultés à être traduit. [NdT : pour L’âge des extrêmes] La France est restée relativement isolée en philosophie, en littérature et dans certains domaines scientifiques. C’est un pays très replié sur lui-même, où un certain nombre d’intellectuels se préoccupent peu de ce qui se passe dans le reste du monde.  Je ne parle bien entendu que d’une poignée d’intellectuels parisiens. Mais ce groupe est très influent. Ils créent leur propres mythes sur tout et sur rien, le tiers-monde, le maoïsme, etc. En tous cas, c’est dogmatisme, sans prise sur le monde réel.” [Noam Chomsky]

Parions qu’avec un tel accueil, il ne change guère d’avis sur notre pays…

On lira donc avec intérêt la critique de la presse par Lordon publiée ce jour.

16 réponses à [Chomsky à Paris] La honte du “journalisme” français

Commentaires recommandés

POUR LIRE LES COMMENTAIRES ? CLIQUEZ SUR LE LIEN !

Commenter cet article