Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Vidéo] Les Nouveaux Chiens de Garde, par Gilles Balbastre et Yannick Kergoat

Publié le par Felli Bernard

9
Déc
2016

Tout simplement IN-DIS-PEN-SABLE…

Source : Vimeo, Gilles Balbastre et Yannick Kergoat

En 1932, l’écrivain Paul Nizan publiait Les chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en véritables gardiens de l’ordre établi.

Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise

Voir aussi :

capture-decran-2016-12-06-a-10-53-26

21 réponses à [Vidéo] Les Nouveaux Chiens de Garde, par Gilles Balbastre et Yannick Kergoat

Commentaires recommandés

Homère d'Allore Le 09 décembre 2016 à 07h36

À propos de la mainmise du pouvoir politique gaulliste sur la Télévision rappelé au début du reportage, il est nécessaire de spécifier que De Gaulle avait quasiment toute la presse écrite contre lui.

Et qu’il se servait de la Télévision d’Etat comme contrepoids à cette dernière. Il y avait, à l’époque, une possibilité réelle de pluralité de points de vue dans le mainstream.

  1. jim Le 09 décembre 2016 à 05h45
    Afficher/Masquer

    Fort utile. Dans le prolongement, dans cette vidéo Frédéric Lordon analyse comment les médias ont manipulé l’opinion sur la question majeure des forces à l’oeuvre derrière la crise financière de 2008: http://wp.me/p5oNrG-u04

  2. BEOTIEN Le 09 décembre 2016 à 05h57
    Afficher/Masquer

    “Faudra-t-il attendre trente ans…”

    Las ! Aujourd’hui, ce système médiatique aux ordres ayant fait basculer la recherche de vérité sur le net, c’est lui dont les dominants sont en train de prendre le contrôle. Et en prime celui des individus. Et pas seulement par les traces qu’ils y laissent, mais par le fichage, la biométrie, les lois qui veulent toujours plus asservir le judiciaire au politique lui-même au service de la dominance économique, contre les “classes dangereuses”.

  3. Fritz Le 09 décembre 2016 à 06h23
    Afficher/Masquer

    “Ouiiii ! Enfin ! On l’a tellement attendu ! Le Parti socialiste est désormais DANS le marché, DANS la mondialisation, pour la réguler, pour l’améliorer bien entendu… il est DEDANS, quelque part entre social-démocratie et social-libéralisme”.

    La joie de Christophe Barbier (à partir de 48’07), sur LCI-Bouygues, fait plaisir à voir. Avec sa brillante analyse entre social-truc et social-bidule, il ne se paye pas de mots, c’est clair. Et on partage son soulagement : depuis 1983, nous avons trop souffert du bolchevisme du PS.

  4. Xavier Le 09 décembre 2016 à 07h21
    Afficher/Masquer

    Appel à la commémoration du 60e anniversaire du programme du Conseil National de la Résistance du Appel à la commémoration du 60e anniversaire du programme du CNR du 15 mars 1944 : extrait
    (…)
    Nous appelons, en conscience, à célébrer l’actualité de la Résistance, non pas au
    profit de causes partisanes ou instrumentalisées par un quelconque enjeu de pouvoir, mais
    pour proposer aux générations qui nous succéderont d’accomplir trois gestes humanistes
    et profondément politiques au sens vrai du terme, pour que la flamme de la Résistance ne
    s’éteigne jamais :
    • Nous appelons d’abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités
    publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble
    l’anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans
    la clandestinité le 15 mars 1944 : Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des
    ” féodalités économiques ” , droit à la culture et à l’éducation pour tous, presse délivrée
    de l’argent et de la corruption, lois sociales ouvrières et agricoles, etc. Comment peut-il
    manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales,
    alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération,
    période où l’Europe était ruinée

    • Xavier Le 09 décembre 2016 à 07h22
      Afficher/Masquer

      Nous n’acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts
      privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux
      ordonnances sur la presse de 1944.
      Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons
      dire avec notre affection : ” Créer, c’est résister. Résister, c’est créer “.

      • Dominique Le 09 décembre 2016 à 14h03
        Afficher/Masquer

        « Nous n’acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts
        privés »

        Mais nous nous trompons peut-être, en pensant que les principaux médias soient les traditionnels. Combien de lecteurs chaque jour des « grands journaux » et combien pour la presse dite alternative sur le web ?

  5. Homère d'Allore Le 09 décembre 2016 à 07h36
    Afficher/Masquer

    À propos de la mainmise du pouvoir politique gaulliste sur la Télévision rappelé au début du reportage, il est nécessaire de spécifier que De Gaulle avait quasiment toute la presse écrite contre lui.

    Et qu’il se servait de la Télévision d’Etat comme contrepoids à cette dernière. Il y avait, à l’époque, une possibilité réelle de pluralité de points de vue dans le mainstream.

    • AG Le 09 décembre 2016 à 09h55
      Afficher/Masquer

      Hmmm, j’aurais tendance à penser que la presse écrite était déjà infiltrées par les US qui ne supportaient pas l’indépendance du loustic …

    • Babar Le 09 décembre 2016 à 10h57
      Afficher/Masquer

      Certes la presse écrite était dans l’opposition, mais de Gaulle avait une arme massive: l’état d’urgence de l’époque promulgué jusqu’en 1962 autorisait la censure et je me souviens des journaux et surtout l’Humanité et plus largement la presse communiste paraissant avec de longues pages blanches….

      • Papagateau Le 09 décembre 2016 à 13h58
        Afficher/Masquer

        Aujourd’hui on fait de la censure à postériori, à 200.000 euros.
        C’est plus discret et plus efficace.

        Quand c’est mener à titre privé (individu, syndicat, association ou multinationale), on l’appel droit à l’image ou procès en diffamation.
        Quand c’est mener par le ministère public, on appel ça : incitation au trouble, lutte contre la haine, ou contre le conspirationisme (plusieurs variantes légales).
        Je n’ai rien contre ces catégories morales, mais elles sont instrumentalisés (les juges aussi).

        Elles interviennent à postériori, mais détruisent économiquement ceux qui voudraient aller contre, ce que ne faisait pas la censure.
        Donc plus efficaces.

  6. Xavier Le 09 décembre 2016 à 07h44
    Afficher/Masquer

    La presse a depuis toujours été chargée d’écrire l’histoire, illustrée (poids des des mots, choc des photos), de la conquête occidentale, puis de celle du “progrès” sur le “monde barbare”…

    Je me demande en fait comment on peut être surpris de sa soumission.

    Qu’a-t-on à gagner dans cette histoire me semble essentiel à décoder.
    Laborit aurait répondu : “la justification par le langage des hiérarchies de dominance”.

  7. koupa Le 09 décembre 2016 à 09h23
    Afficher/Masquer

    reprise du titre d’un livre que j’avais lu il y a fort longtemps: https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Nouveaux_Chiens_de_garde

    très instructif et complémentaire du “pas vu pas pris” de Pierre Carl.
    https://www.youtube.com/watch?v=6DgOE9KZZME

    merci pour la vidéo du jour, une actualisation des références c’est toujours utile 🙂

  8. Catalina Le 09 décembre 2016 à 09h43
    Afficher/Masquer

    “qu’ils déploient leur jugement”, ???
    Ben, pourtant, le rôle des journalistes est de donner des faits, pas d’utiliser une intelligence achetée…..

    “publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ;
    ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents ;”
    http://eeas.europa.eu/archives/delegations/tunisia/documents/page_content/charte_munich1971_fr.pdf

  9. Catalina Le 09 décembre 2016 à 09h48
    Afficher/Masquer

    Ockrent ou le pistonnage puissance mille ! sans doute bien malléable, bien achetable….

    • Fritz Le 09 décembre 2016 à 10h26
      Afficher/Masquer

      Le sourire d’Ockrent devant la prestation d’Alain Peyrefitte est insupportable.
      Elle qui sera nommée par Sarkozy n° 2 (directrice générale) du groupe France Monde, la voix de la France… (13′ 40 à 14′ 53).

      • Catalina Le 09 décembre 2016 à 10h55
        Afficher/Masquer

        pour anecdote, il y a des émissions de france-télévision inaccessibles en France ! arf !
        Bon, je m’en fous cazr je n’ai pas cette saleté de télé mais quand m^me, de qui se moque t-on ?

  10. Lysbeth Levy Le 09 décembre 2016 à 10h18
    Afficher/Masquer

    La presse est la parole des dominants et la plèbe ou le peuple doit donc l’écouter et suivre ces conseils comme un enfant écoute ces parents. Mieux il doit la reproduire et la recracher. !..http://www.acrimed.org/Fort-avec-le-faible-faible-avec-le-fort-l-anticonformisme-de-la-revue-Medias sans oublier les éditocrâtes : http://www.acrimed.org/La-meute-des-editocrates “ils façonnent notre pensée, la manipule pour nous amener à voter dans le bon sens…
    D’ou la colère des médias dominants aux Usa après le vote Trump “un chien dans un jeu de quilles” car ce n’est pas lui que les médias (et leurs patrons) avaient choisi de “faire voter” mais bien Hillary Clinton. Celle ci vient de déclarer la guerre aux “fake-news” à la suite du WP qui attaque les médias alternatifs dont les médias russes, d’avoir “biaiser” le vote des citoyens américains. Quelle blague !

  11. Toff de Aix Le 09 décembre 2016 à 10h38
    Afficher/Masquer

    L’élection de Trump a, il me semble, porté un coup fatal à la “narrative” déployée par tous ces chiens de garde. Cette élection a déjoué (presque ) tous les pronostics, mais elle a surtout braqué un immense projecteur sur l’aveuglement, l’incompétence, et au final l’incompréhension du monde actuel dont font preuve 95 % des participants de ce cirque médiatique :”journalistes ” s’auto censurant en permanence, “experts” récurrents des plateaux tv, “économistes” à sens unique, et j’en passe…

    Elle ne les a pas forcé à se remettre en question, à se regarder dans la glace, oh non.. L’aveuglement est trop intense, la maladie trop avancée, il n’y a d’autre solution que d’attendre la fin du processus. Mais elle a surtout permis à un nombre croissant de se rendre compte de la duperie, de la supercherie, du mensonge et de la comédie. Et cet effet boule de neige n’a pas de prix…

    • Chris Le 09 décembre 2016 à 13h32
      Afficher/Masquer

      L’appréciation de Bannon, conseiller deTrump, parlant de la presse MSM : “c’est juste un cercle de gens qui se parlent entre eux et n’a aucune putain d’idée de ce qui se passe”.

    • Lysbeth Levy Le 09 décembre 2016 à 15h10
      Afficher/Masquer

      Dans la série on ne parle que de ce que l’on veux vous dire a vous “les gueux” et bien il y la contre-offensive de l’OTAN contre les présumés “mauvais médias” désinformateurs, auteurs de “fake-news” dont surtout les médias russes : “EP Study on EU Strategic Communication” dénonçant ceux ci : http://www.europarl.europa.eu/RegData/etudes/IDAN/2016/578008/EXPO_IDA(2016)578008_EN.pdf
      Interdire les médias russes et ceux anglo-saxons alternatifs fait parti aussi de leurs plan mais à plus long terme estimant qu’ils sont un danger contre la démocratie américaine ou européenne :
      http://us11.campaign-archive1.com/?u=cd23226ada1699a77000eb60b&id=c648da6b81&e=6be6445564
      Pourtant il y a bien une loi internationale contre le fait d’interdire la pluralité de l’information et des lois punissant le fait de “faire” de la “propagande de guerre” ou en vue de faire “une guerre” mais déjà que la Charte de Munich ils s’assoient dessus qu’attendre des médias dominants ?? .

  12. Doucka Le 09 décembre 2016 à 13h51
    Afficher/Masquer

    “Tout simplement IN-DIS-PEN-SABLE…”, cette excellente vidéo date de… 2012 !

    D’autres vidéos indispensables, au cas où vous (ou vos lecteurs) seriez passé à côté :

    – Oil, smoke and mirros => https://www.youtube.com/watch?v=N6porZSebrM

    – Dette, crise, chômage : qui crée l’argent ? => https://www.youtube.com/watch?v=syAkdb_TDyo

Commenter cet article