Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beijing rappelle à Donald Trump que le principe d'une seule Chine n'est pas négociable

Publié le par Felli Bernard

Beijing rappelle à Donald Trump que le principe d'une seule Chine n'est pas négociable

French.china.org.cn | Mis à jour le 16. 01. 2017 | Mots clés : une seule Chine
Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lu Kang.

Beijing a prévenu le prochain président des Etats-Unis que le principe d'une Chine unique n'est pas négociable, et les analystes ont estimé que Donald Trump faisait un mauvais calcul s'il pensait l'utiliser comme levier.

Une semaine avant de prendre ses fonctions, Donald Trump a déclaré vendredi au Wall Street Journal que « tout est sur la table, y compris le principe d'une Chine unique ».

En réponse, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lu Kang a souligné samedi dans un communiqué que « le principe d'une seule Chine est le fondement politique des relations sino-américaines, il n'est pas sujet à négociation. Le gouvernement de la République populaire est le seul gouvernement légitime de Chine. Ce fait est reconnu par la communauté internationale, personne ne peut le changer. »

« Nous enjoignons [M. Trump ] à réaliser la sensibilité extrême de la question taïwanaise, et à respecter les engagements pris par les précédents gouvernements américains en adhérant à la politique d'une seule Chine et aux principes des trois communiqués communs », a-t-il insisté.

Les trois communiqués sino-américains ont été publiés entre 1972 et 1982 pour définir les principes directeurs des relations bilatérales.

Teng Jianqun, maître de recherches à l'Association chinoise de contrôle des armements et de désarmement, a déclaré que le ministère n'avait d'autre choix que de répondre immédiatement à la rhétorique extrême de Donald Trump visant à jauger la réaction de la Chine.

« Il est absolument inacceptable pour la Chine que Donald Trump traite les relations sino-américaines comme une affaire à négocier », s'est insurgé M. Teng.

Il a estimé que le gouvernement devait répondre fermement à toute remarque de ce genre et garder son sang-froid dans la formulation de politiques connexes.

Dong Chunling, chercheur en études américaines aux Instituts chinois des relations internationales contemporaines, a estimé que le principe d'une Chine unique relève du bon sens, et forme la pierre angulaire et le fondement des relations entre la Chine et les Etats-Unis.

« Donald Trump fait un mauvais calcul s'il veut utiliser cela comme instrument de négociation », a-t-il déclaré.

Les remarques de Donald Trump constituent des obstacles au bon déroulement des relations sino-américaines, et augmentent la probabilité de frictions entre les deux parties, a estimé M. Dong.

Shi Yinhong, directeur du Centre d'études américaines de l'Université Renmin de Chine, a déclaré que selon lui, non seulement le principe d'une Chine unique n'est pas négociable, de telles provocations sont susceptibles de déclencher des contre-mesures fermes de la part de la Chine.

Si, après son inauguration, le président Trump continue d'attaquer ou désavouer le principe d'une seule Chine, il pourrait ne plus y avoir de coopération entre Beijing et Washington, a averti M. Shi. Beijing pourrait répondre en prenant des mesures diplomatiques fortes comme le rappel de son ambassadeur, ce qui aurait pour effet de dégrader les relations diplomatiques.

Toutefois, Shen Dingli, professeur de relations internationales à l'Université Fudan de Shanghai, a fait remarquer dimanche à Associated Press que « Donald Trump n'a pas encore pris ses fonctions, il n'est pour l'instant qu'un citoyen ordinaire. »

Commenter cet article