Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi Trump doit annuler le programme F-35

Publié le par Felli Bernard

Pourquoi Trump doit annuler le programme F-35


Le 8 janvier 2017 – Source sputniknews.com

F-35
Le président élu des États-Unis, Donald Trump, devrait annuler l’irrécupérable Lockheed Martin F-35 Lightning II, comme l’a écrit l’analyste de la défense Mike Fredenburg pour la National Review, appelant le malheureux appareil de combat de cinquième génération « le programme d’avion de chasse le plus extravagant jamais conçu ».

Le programme Joint Strike Fighter (JSF) « met en valeur tout ce qui ne va pas dans notre système d’approvisionnement militaire dominé par les vendeurs et noyé dans le capitalisme de copinage, a-t-il déclaré. À moins qu’il ne soit réglé de façon décisive, son coût massif et son manque de capacité auront un impact considérablement négatif sur l’efficacité de notre armée pour les décennies à venir»

Fredenburg, titulaire d’un B.S. en génie mécanique et en gestion des opérations de production, a soutenu que des « erreurs fatales », qui ont paralysé l’avion le plus cher de l’histoire des marchés publics du Pentagone, ont été commises au cours du processus de conception il y a plus de vingt ans. Ces défauts, y compris les problèmes de poids et de chaleur incurables, ne peuvent pas être résolus, ce qui signifie que le programme est peu susceptible de livrer l’avion qu’il a promis.

En outre, le F-35 a été vanté pour sa polyvalence, mais il aura en fait besoin de protection et de soutien au combat.

« En raison de nombreuses lacunes en termes de performances et de capacités limitées en matière d’armes, les F-35 supposés opérationnellement capables auront besoin de soutien pour localiser et éviter les menaces, acquérir des cibles et engager des avions ennemis », a expliqué l’expert, citant une note de service publiée par le Bureau du directeur du test opérationnel et de l’évaluation (DOT&E). « En bref, le F-35 – une poubelle volante – devra être materné par d’autres avions qui sont eux réellement capables de combattre. »

Fredenburg a ajouté que débrancher le F-35 revient au président puisque les membres du Congrès américain individuellement n’ont pas le « poids » nécessaire pour prendre position contre le programme.

« Le F-35 est irrécupérable […] Aucun message plus fort pour réformer notre processus d’équipement de défense ne peut être envoyé que l’annulation du programme de chasse le plus débile jamais conçu. Monsieur le Président, veuillez annuler le programme F-35 », a-t-il dit en se référant à Donald Trump.

Liens

Le programme F-35 reporté à nouveau, pour un coût d’au moins 500 millions de dollars

Article intéressant car c’est John McCain lui-même qui aurait annoncé un retard supplémentaire de 7 mois avec un coût associé de 500 millions de dollars, une paille.

Trump suggère le F / A-18 pour concurrencer le F-35 Joint Strike Fighter

Trump doit bien s’amuser en proposant de faire se mesurer le F-35 avec le F-18. On pourrait aussi proposer le Rafale ou même le dernier Soukhoï. Les pilotes russes doivent être bien chaud en ce moment. Oui mais alors seulement s’il fait beau et pas trop chaud. Le F-18 a été mis en service en… 1983.

Note du Saker Francophone

Si on suit les avanies du F-35 avec autant de constance, c'est qu'il est sans doute le meilleur témoin de l'effondrement du système du technologisme, de l'impitoyable réalité de l'impact des rendements décroissants sur la civilisation occidentale. 

On serait presque déçu que Trump ait déjà ciblé le programme du F-35 avec autant de précision. Du point de vue des contribuables US, c'est évidemment une bonne nouvelle. Du point de vue anti-système, c'est presque dommage. Il va nous priver d'un thermomètre. Cela devrait ralentir l'effondrement de ce système.

Ce programme est finalement une immense opération de financement occulte de la vie politique américaine et l'on va vite voir la détermination de Trump sur le sujet et celle de l’État profond. On peut aussi imaginer qu'il s'agisse d'un excellent moyen de pression sur le Congrès.

Commenter cet article