La Chine ne cesse d’étendre son hégémonie économique à travers la planète. Dans cette optique, les autorités du géant asiatique viennent de prendre une option sérieuse pour les investissements étrangers au Pakistan à travers le Corridor économique Chine-Pakistan.

Le Corridor économique Chine-Pakistan, un modèle de coopération bilatérale

Que ce soit des relations bilatérales ou multilatérales, l’Empire du Milieu ne cesse de nouer des partenariats solides à travers le monde. Cet élan économique est pour les dirigeants chinois une manière appropriée de partager le bien-être de l’économie de leur pays. « En mai 2017, la Chine accueillera à Beijing le Forum sur la coopération internationale « une Ceinture et une Route« , lors duquel les participants discuteront des plans de coopération, de la construction de la plateforme de coopération, du partage des fruits de la coopération… »

C’est lors de la réunion annuelle 2017 du Forum économique mondial à Davos que le président Xi Jinping a officiellement annoncé au monde le rendez-vous à Beijing sur l’initiative « une Ceinture et une Route ». En tant que projet phare de l’initiative, le Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC) est entré dans sa phase de mise en œuvre. La profondeur de ses progrès, l’authenticité de la coopération ont fait de ce projet avant-gardiste de la coopération entre la Chine et les pays situés le long du parcours de ces nouvelles routes de la Soie.

A en croire l’ancien Premier ministre pakistanais Shaukat Aziz : « L’initiative « une Ceinture et une Route » va changer le destin du Pakistan ! » En tant que grand projet pionnier de l’initiative, les programmes d’infrastructures à grande échelle dans les domaines de l’énergie et des transports menés dans le cadre du Corridor économique constituent un moteur important pour la croissance économique du Pakistan, qui apporteront plus d’activité économique et de plus grandes opportunités de développement à ce pays.

De gigantesques travaux pour mettre en place le Corridor

image: http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2017/02/une-Ceinture-et-une-Route-Jpg-300x171.jpg

une-Ceinture-et-une-Route-Jpg-300x171Les travaux de construction de la deuxième tranche de la modernisation de l’autoroute de Karakoram (section Takhot-Havelian), de l’autoroute Lahore-Peshawar (section Sukkur-Multan) et du projet de ligne de métro Orange à Karachi ont officiellement commencé. Les travaux de construction de la centrale à charbon de Sahiwal et 10 autres projets ont également débuté, avec une capacité totale de 7,3 millions de kilowatts. La construction du port de Gwadar a également fait beaucoup de progrès. Enfin la zone d’infrastructures de la zone franche de 25 hectares située près du port de Gwadar a été entièrement achevée, et les travaux commerciaux et d’investissement se poursuivent de manière régulière.

Cette zone économique sino-pakistanaise apportera des contributions importantes pour le développement économique et social au Pakistan et l’amélioration de la vie des populations locales. Ainsi que l’a souligné Shahbaz Sharif, chef de l’exécutif de la Province du Pendjab: « Le Corridor économique Chine-Pakistan ouvre une porte pour les investissements étrangers au Pakistan », ajoutant que le peuple pakistanais bénéficiera d’une large participation dans les différents processus du projet.

Les retombées du projet pour les Pakistanais et les Chinois

Ces projets apporteront également de nouvelles opportunités pour l’industrie chinoise des machines de construction. Ainsi, Zhao Wei, représentant au Pakistan du Xugong Group, a déclaré aux journalistes que, bénéficiant de la promotion active de la construction du Corridor économique Chine-Pakistan, sa société a vendu près de 400 pièces d’équipement sur le marché pakistanais en 2016, d’un montant de plus de 43 millions de dollars, lui permettant d’enregistrer une forte croissance des ventes.

L’initiative « une Ceinture et une Route » est un « programme chinois » permettant de réaliser l’inter-opérabilité entre les pays situés le long de son parcours et un développement commun. Jusqu’à présent, les investissements des entreprises chinoises dans les pays situés le long du parcours de l’initiative ont atteint 50 milliards de dollars. Selon les statistiques chinoises, lors des trois premiers trimestres de 2016, le volume du commerce entre la Chine et le Pakistan a atteint un total de plus de 14 milliards de dollars, et les entreprises chinoises ont signé des contrats de projets de construction totalisant 7,1 milliards de dollars.

En tant que projet phare de l’initiative « une Ceinture et une Route », le Corridor économique Chine-Pakistan s’appuie sur la coopération pour construire des routes qui parcourront ce corridor pour relier les cœurs et les peuples, et constitueront un point de référence et une bannière pour la coopération entre les pays situés le long du parcours de l’initiative.

(Source : Quotidien du Peuple)

via:http://www.afrique-sur7.fr/43377/chine-pekin-soffre-islamabad-via-le-corridor-economique-chine-pakistan/