Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Général Mattis : “La Russie est la principale menace pour la sécurité des USA”

Publié le par Felli Bernard

Créé par Olivier Berruyer

Traduction un peu tardive – mais on voit qu’elle reste bien d’actualité…

Source : ZeroHedge, le 12/01/2017

Le 12 janvier 2017

La guerre froide fait officiellement son retour.

Le “Comité des forces armées du Sénat des États-Unis” auditionne actuellement le général à la retraite James Mattis, choisi par Donald Trump pour diriger le Département de la Défense.

Mattis a pris sa retraite du corps des Marines en 2013 après avoir servi comme 11ème commandant de “l’US Central Command” en remplacement du général David Petraeus comme responsable des opérations américaines pour le Moyen-Orient et l’Afghanistan. Sa nomination nécessite une dérogation du Congrès parce que la loi fédérale stipule que les membres des services armés doivent attendre sept ans minimum après avoir quitté leur service actif avant de pouvoir occuper des postes supérieurs civils au Département de la Défense.

Comme le souligne le WSJ, “jusqu’à présent, il n’y a aucun signe d’une résistance à venir du Sénat pour sa confirmation. Il a fait l’objet d’un bon nombre d’éloges de la part des Démocrates. Si cela continue, il pourrait avoir l’un des votes de confirmation les plus aisés de tous les candidats à l’administration Trump.”

“Nos forces armées doivent rester les mieux dirigées, les mieux équipées et les plus réactives au monde,” a dit Mattis au Sénat. “Nous devons également consolider nos alliances internationales et nos partenariats en matière de sécurité. L’histoire est claire : les nations avec des alliés forts survivent et celles qui n’en ont pas périclitent.”

“Mes maîtres mots seront solvabilité et sécurisation pour l’exercice de la protection de notre peuple et la survie de nos libertés,” a déclaré Mattis. “L’Amérique a deux pouvoirs fondamentaux. L’un est l’intimidation,” a déclaré Mattis au sénateur Gary Peters (Démocrate-Michigan). “L’autre pouvoir, que nous avons négligé dans les 20 dernières années, est la puissance de l’inspiration créatrice. Les États-Unis ne devraient pas voir le pouvoir militaire comme la réponse à toutes ses préoccupations dans le monde, a ajouté le général des Marines à la retraite.

Voici certains des points clés à ce jour :

La Russie est la “principale menace” à la sécurité des USA.

Bien que la plus grande partie de l’audition se soit passée jusqu’à présent sans controverse, le moment le plus frappant jusqu’ici fut lorsque Mattis a déclaré au Comité des services armés du Sénat que la Russie est la “principale menace” pour la sécurité des États-Unis. Disant que c’est en raison de ses actions et efforts pour “intimider” d’autres pays.

Le sénateur John McCain a questionné Mattis pour savoir à quel point, à son avis, la Russie représente une menace. La réponse de Mattis a été que “l’ordre mondial subit les plus grandes attaques depuis la Deuxième Guerre mondiale de la part de la Russie, des groupes terroristes et des actions de la Chine dans la mer de Chine méridionale.” Mattis étant de plus en accord avec le sénateur néoconservateur que la Russie tente de briser l’OTAN.

“Je suis complètement pour l’opposition” à la Russie, “mais nous devons également reconnaître la réalité de ce à quoi la Russie est prête,” a déclaré Mattis au sénateur Jack Reed (Démocrate-Rhodes Island).

Le sénateur Martin Heinrich (Démocrate-Nouveau-Mexique), citant la crise des missiles cubains et évoquant le surnom « Mad Dog » du général, a demandé si Mattis pourrait s’opposer aux généraux si nécessaire. “Ce surnom m’a été donné par la presse,” a déclaré Mattis, ajoutant que son approche serait “La paix par la force” doctrine souvent invoquée par Trump, établie par le premier président américain George Washington.

Appelé par Heinrich à énumérer les principales menaces pour les États-Unis, Mattis a déclaré qu’il “commencerait par la Russie”, il a poursuivi avec les États agressifs et les groupes terroristes.

* * *

Dépenses de défense et le F-35

Mattis a été sondé sur les problèmes de coupures budgétaires de défense en raison de la législation introduite par le président Barack Obama en 2011. Mattis a déclaré à Claire McCaskill (Démocrate-Missouri), “Je n’ai pas de solution pour … l’automutilation induite par la Loi sur le contrôle budgétaire,” mais il a promis qu’il dépenserait le budget du Pentagone là où il doit l’être.

“Si je ne peux pas vous expliquer pourquoi nous avons besoin d’un programme militaire en particulier, c’est que je suis disposé à le perdre,” a déclaré Mattis au sénateur Mike Rounds (Républicain-Dakota du Sud), expliquant que les coupures budgétaires automatiques retirent cette décision au Congrès et imposent des réductions transversales.

Mattis a également défendu la construction du chasseur F-35 que Trump a qualifié de coûteux et inefficace. “Beaucoup de nos alliés ont parié sur le programme F-35 pour leur supériorité aérienne,” a déclaré Mattis au sénateur Richard Blumenthal (Démocrate-Connecticut).

Contrairement à Hirono jugeant inappropriés les tweets de Trump au sujet des acquisitions militaires, Mattis a dit qu’ils “montrent son implication” pour obtenir le meilleur de chaque dollar dépensé pour la défense. Il a également soutenu la position du président-élu concernant la juste part que les alliés des États-Unis doivent y apporter. La sénatrice Joni Ernst (Républicaine-Iowa) a mis en avant sa carrière militaire passée pour critiquer “les armes légères et les munitions périmées”, incriminant le pistolet M9 et le fusil d’assaut M-16.

Comme rapporté par le WSJ, Mattis soutient entièrement l’approche du président-élu Donald Trump de fustiger les entreprises du secteur de la défense concernant leurs coûts. Le général Mattis déclare que cela montre que M. Trump est “sérieux au sujet d’obtenir le meilleur pour chaque dollar quand il s’agit de dollars pour la défense.”

* * *

Les amis et alliés des États-Unis

En premier lieu, Mattis a établi Israël comme l’un des principaux alliés des États-Unis : “Israël est une démocratie sœur et je pense que la sécurité d’Israël est très importante pour les États-Unis,” a déclaré Mattis au sénateur Roger Wicker (Républicain-Mississippi).

“Y-a-t-il d’autres démocraties au Moyen-Orient ?” a demandé Wicker. “Non,” a répliqué Mattis.

La sénatrice Jeanne Shaheen (Démocrate-New Hampshire) a posé des questions sur les troupes américaines en Pologne dans le contexte des États-Unis “rassurant” les alliés de l’OTAN. “L’OTAN est l’alliance militaire probablement la plus réussie dans l’histoire du monde moderne, voire depuis toujours,” a déclaré Mattis, se trompant par ailleurs en avançant que c’est après les attaques terroristes du 11-Septembre que “l’OTAN est entrée en combat pour la première fois.”

Le général des Marines à la retraite a rassuré la sénatrice Mazie Hirono (Démocrate-Hawaii) : “Le théâtre d’opération du Pacifique demeure une priorité dans mon esprit.” “Nous avons des responsabilités à l’échelle mondiale et certainement le Pacifique y tient une grande part.”

* * *

Sur la dette nationale américaine

Dans un des échanges les plus remarquables, le sénateur David Perdue demanda à Mattis de donner son avis sur la dette nationale. Le général Mattis dit que la dette est le défi principal auquel les États-Unis doivent faire face. “Nous ne pouvons pas résoudre ces problèmes d’endettement sur le dos des seuls militaires,” dit de plus le général Mattis. Il rajouta que c’est au Congrès de “déterminer les priorités de dépense.” Il conclut qu’il ne devrait pas y avoir une transmission “d’une dette de cette taille à nos enfants.”

* * *

Source : ZeroHedge, le 12/01/2017

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

26 réponses à Général Mattis : “La Russie est la principale menace pour la sécurité des USA”

Commentaires recommandés Pour lire les 26 réponses , cliquez sur le lien !

Commenter cet article