Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un débarquement peut en cacher un autre

Publié le par Felli Bernard

Un débarquement peut en cacher un autre

Malgré les tensions internationales, les commémorations ont pris le dessus .

C’est ainsi que chefs d’Etat et têtes couronnées se sont retrouvés pour quelques heures autour de bonnes tables, de beaux sites, de beaux atours.

Les innombrables croix devant lesquelles se sont recueillis ceux-là mêmes qui portent la responsabilité du devenir du monde et des guerres qu’ils déclenchent pour x raisons n’empêcheront jamais que la parole divine continue de prêcher dans le désert.

Alors même que les fanatismes défraient la chronique, d’aucuns voudraient faire ressurgir en Europe les démons qu’ils avaient pourtant combattu ensemble jusqu’à la Victoire, il y aura bientôt 70 ans.

Le vieux rêve de mettre à genoux cette Russie tant convoitée pour ses richesses infinies et son espace gigantesque hante encore les esprits des dirigeants occidentaux pour lesquels les leçons de l’histoire ne valent guère plus qu’un enseignement scolaire vite oublié.

Son président dont ils veulent ignorer l’immense popularité bien au-delà des frontières de son propre pays aura beau expliquer que l’on a changé d’époque, de vie, de monde, que les différentes puissances sont des partenaires quoiqu’il arrive, qu’il devient urgent de sauver une planète et ses civilisations, à commencer par la civilisation chrétienne qui nous est commune, rien n’y fait.

Et voilà que débarquent des troupes, des avions, des matériels militaires dans les pays frontaliers du sien, que l’on met à feu et à sang des pays comme l’Ukraine, berceau de la Russie, sans doute pour jouer les provocateurs et inciter ce pays à envoyer ses troupes pour remettre de l’ordre et le mettre du même coup au ban de la communauté internationale.

Le piège est énorme et il faut avoir les nerfs solides pour assister aux massacres de ceux qui vécurent en paix durant 70 ans de pouvoir soviétique.

Et voilà que débarquent conseillers et ministres de toute sorte pour défendre les sacrosaintes valeurs du monde libre qui ont partout besoin de l’épée pour tenter de s’imposer.

Et voilà que débarquent dans les médias des philosophes et professeurs de tout acabit qui se targuant de leurs connaissances viennent expliquer ce que les citoyens doivent bien imprimer dans leur tête pour ne pas être traités des faschos, d’extrémistes ou de dissidents.

Le paradoxe de ce nouveau débarquement, c’est d’avalider l’idée qu’il y a des maîtres du monde qui imposent leur loi et que ceux qui désobéissent ou pensent autrement seront implacablement sanctionnés.

L’on pourrait se croire revenu au bon temps de la propagande nazie dont les réalisateurs ne finiront pas d’être consultés par nos meilleurs idéologues.

Ah bien sûr, on pourrait rêver d’un retour de Trotsky et consorts qui s’y connaissaient également et qui font toujours école dans les milieux dirigeants.

En écrivant ces lignes, je ne peux que m’amuser à l’idée que les termes utilisés autrefois pour parler des victimes de la dictature communiste conviennent à merveille pour parler de ces millions de personnes auxquelles on ne demande leur avis que pour la forme démocratique et dont l’on se garde de le prendre en compte, quitte à les faire revoter ou à continuer comme si de rien n’était.

A force de se trouver de nouveaux ennemis du peuple, à force de dénier à des partis le droit de représenter beau nombre de concitoyens qui le demandent, à force de triturer les faits, de discréditer, de calomnier,de destabiliser une société que l’on prive des ses bases et de ses valeurs fondamentales au nom d’une théorie de l’évolution, d’une théorie du genre et de l’extermination douce des malades et des plus âgés, d’instruire des procès d’intention qui se rapprochent de plus en plus des procès de Moscou , l’Occident est en train de construire un univers totalitaire d’autant plus puissant et insidieux qu’il repose sur des technologies inconnues dans le passé.

Ceux qui parlaient des forces du Mal sont les voleurs qui crient au voleur.

La liberté de penser, la liberté d’expression, la liberté de plaisanter, le droit incontournable à tourner en dérision à se moquer, tout ce qui fait la richesse populaire d’une langue et de ses subtilités, toutes ces soupapes qui permettaient au simple quidam de se retrouver dans une société qui ne fut jamais tendre avec ses membres, fussent-ils des losers comme on aime qualifier ceux qui n’ont pas mis toutes les chances de leur côté font l’objet d’une véritable inquisition.

Certes, l’on ne dresse plus de bûchers, certes on a renoncé à nos goulags d’outre-mer.

Certes l’on préfère les suicides, les asociaux parqués dans des banlieues et dans ce qui ressemble à des casernes et à des ghettos.

Certes l’on vit dans un pays riche qui n’a jamais connu pareille misère et pareilles humiliations.

Certes.

Mais ceux qui organisent ce fantastique débarquement doté d’une armada sans pareille dans l’histoire risquent de se heurter à un mur de l’Atlantique autrement redoutable que celui que dressèrent les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Un mur que les peuples défendront corps et âmes et sur lequel se briseront les barges de la désinformation, de la corruption, de la déshumanisation des nouveaux envahisseurs.

Le père Joseph

http://ombre43.over-blog.com

Un débarquement peut en cacher un autre

Voir les commentaires

Irak, comment mettre fin à la guerre ?...

Publié le par bernard felli

Voir les commentaires

Irak, comment mettre fin à la guerre ?

Publié le par Felli Bernard

Irak, comment mettre fin à la guerre ?

Publié par Realpolitik.tv le 16 juin 2014 dans Articles - 3 commentaires

Comment interpréter la désintégration actuelle de l’Irak ?

© 2004 – Division géographique de la Direction des Archives du Ministère des Affaires étrangères

Est il envisageable que l’Iran puisse stabiliser l’Irak ?

À l’évidence, l’Iran peut jouer un rôle majeur. Il ne faut pas oublier que la frontière culturelle entre les deux pays est somme toute, très artificielle. Pendant des siècles, la Mésopotamie a irrigué culturellement l’Iran achéménide. Puis la situation s’est renversée : l’Irak est devenu un relai essentiel pour la transmission de la culture et de la religion persane dans l’ensemble du monde musulman. Cette transmission a été un vecteur essentiel de stabilisation. L’Irak a été touché à tel point par l’influence de la Perse que la partie sud de la Mésopotamie est nommé del-e-Iranshahr (littéralement, le cœur du royaume d’Iran). Au XVème siècle, la plupart des Irakiens parlaient d’ailleurs le persan. L’Irak n’est donc pas un territoire comme un autre, il occupe une place extraordinaire dans l’imaginaire chiite. Ses lieux de pèlerinage s’inscrivent dans une géographie sacrée intimement liée à celle de l’Iran.

Comment pourrait s’effectuer cette stabilisation ?

Essentiellement par l’affermissement des liens économiques entre l’Iran et l’Irak oriental. L’Irak présente un intérêt économique très ancien pour l’Iran. Sous l’époque sassanide, cette province rapportait le tiers de l’impôt foncier de l’Empire. Les découvertes archéologiques indiquent qu’elle était en lien avec toutes les autres régions perses. Malgré les disputes récurrentes, les relations furent assez bonnes au XXème siècle. Toutefois, les rivalités des grandes puissances, qui s’expliquent en raison des richesses minérales, ont empoisonné les relations entre les deux pays. La guerre Iran-Irak (1980-1988) s’inscrit dans ce cadre. Depuis 2003, les relations se sont normalisées et la coopération économique s’est approfondie. Aujourd’hui, la stabilisation de l’Irak ne sera guère possible sans les investissements iraniens. L’émergence de l’Iran, en tant que puissance économique responsable, constitue par conséquent la condition essentielle de la paix dans cette région fortement déstabilisée.

Thomas Flichy de la Neuville

Professeur à l’Institut d’Études Politiques de Bordeaux, à l’École Navale puis à l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr, Thomas Flichy de La Neuville est spécialiste de la diplomatie au XVIIIème siècle. Ancien élève en persan de l’Institut National des Langues et Cultures Orientales, agrégé d’histoire et docteur en droit, ses derniers travaux portent sur les relations françaises avec la Perse et la Chine à l’âge des Lumières.

Irak, comment mettre fin à la guerre ?
© 2004 – Division géographique de la Direction des Archives du Ministère des Affaires étrangères

© 2004 – Division géographique de la Direction des Archives du Ministère des Affaires étrangères

Voir les commentaires

Les autorités ukrainiennes n'ont pas ouvert les...

Publié le par bernard felli

Voir les commentaires

Les autorités ukrainiennes n'ont pas ouvert les couloirs humanitaires (Astakhov)

Publié le par Felli Bernard

Aujourd'hui, 18:59

Les autorités ukrainiennes n'ont pas ouvert les couloirs humanitaires (Astakhov)

© Photo: RIA Novosti/Valéri Melnikov

Par La Voix de la Russie | Les réfugiés ukrainiens sont obligés de quitter le territoire du pays par les chemins alternatifs, parce que les autorités ukrainiennes ont manqué à leur promesse concernant l'ouverture de couloirs humanitaires. C'est ce qu'a déclaré le délégué aux droits de l'enfant en Russie Pavel Astakhov.

Selon Astakhov, ce matin, 14 000 réfugiés sont arrivés dans la région de Rostov, leur nombre total s’élève à 100 000 personnes. Le délégué russe estime que l'absence de corridors humanitaires en Ukraine ne permet pas d'envoyer l'aide humanitaire, en particulier les médicaments.

Le flux des réfugiés en Russie a considérablement augmenté depuis juin en raison de l'aggravation de la situation dans le Sud-est de l'Ukraine. Plus de 10 000 citoyens ukrainiens entrent dans la région de Rostov chaque jour.

Pavel Astakhov, Ukraine, réfugiés, Société
Lire la suite
: http://french.ruvr.ru/news/2014_06_20/Les-autorites-ukrainiennes-nont-pas-ouvert-les-couloirs-humanitaires-Astakhov-5084/

© Photo: RIA Novosti/Valéri Melnikov

© Photo: RIA Novosti/Valéri Melnikov

Voir les commentaires

Très mauvaises nouvelles les amis,§

Publié le par bernard felli

Voir les commentaires

Très mauvaises nouvelles les amis,§

Publié le par bernard felli

Voir les commentaires

Très mauvaises nouvelles les amis,les nouvelles du front sont catastrophiques(des centaines de morts,dont femmes et enfants,charniers,etc):L'Ukraine SITREP 20 juin, 13:30

Publié le par Felli Bernard

Soutien à la république populaire du Donbass

27 min ·

Très mauvaises nouvelles les amis,les nouvelles du front sont catastrophiques(des centaines de morts,dont femmes et enfants,charniers,etc):L'Ukraine SITREP 20 juin, 13:30 UTC/Zoulou: Slaviansk encerclé
SITREP par Juan:14h00 Paris résumé d'hier + nuit

Je ne peux pas raconter tous les détails de nos activités dans Novorossiya. Sécurité de fonctionnement est pratiqué. Notre situation n'est pas désespérée, mais elle est très difficile et fluide. Nous allons gagner, alors nous allons reconstruire ce que l'Ukraine a détruit. Nous en payons le prix de la liberté avec le sang de nos soldats et de civils. Le prix est lourd.

1. Forts combats proches de Slaviansk, Kramatorsk, Donetsk Ville dans les zones extérieures et de Lugansk les zones extérieures.

2. 100% confirmée rapports de camps de détention dans les régions à l'ouest de Novorossiya. Les personnes évacuées vers l'ouest par le train et le véhicule sont en train d'être arrêtées par des unités de secteur droit. Nombreux sont prises pour ces camps. Les femmes et les enfants sont interrogés et généralement libérés, certains sont organisés pour un nouvel interrogatoire. Aucune nourriture ou l'eau est fournie pour les enfants ou les femmes. Les hommes de 16 à 50 ans sont enfermés dans des cellules, et interrogé par secteur droit et de l'UDF. Les personnes évacuées sont dépouillées de tout l'argent et les objets de valeur pris, et souvent, les documents, puis sont libérés sur les routes. Les résidents locaux à proximité des camps, terrifiés, ne parlent pas.

3. La tactique de la Ukr Armée Soviétiques livre, 1944. Tempête de feu de l'artillerie, y compris Grad et de l'Ouragan salves de missiles suivie par la masse des attaques de chars et de véhicules blindés en direction de l'objectif. L'appui aérien rapproché pour Uke est cher, mais parfois efficace. La tactique est de détruire l'armée de Novorossiya par l'attrition.l'Armée UKR ne se soucie pas de leurs victimes. Leurs pertes dans les tanks et les BTR sont rapidement remplacés. Nous n'avons pas de remplacement pour nos quelques chars et des BTR.

4. Confirmé des rapports de plus Ukr hélicoptères blancs des nations UNIES de couleur, certains marqué 'UN'.

5. Selon des informations confirmées, d'aéronefs, des renforts et des équipages envoyés à Ukr forces de la Pologne et de la république fédérale d'ALLEMAGNE.Equipages polonais sont confirmés de vol des missions de combat, des voix parlant polonais entendues sur la tactique de la radio.

6. Il 76 abattu région de Lugansk recherché par Novorossiya forces lendemain matin. Ukr forces avait obtenu de vue et supprimé tous les organes et les documents de la nuit. De nombreux documents d'identification sont polonais, un RFA. Confirmé.

7. Situation dans Kramatorsk est critique. Pas d'eau, peu de nourriture. Électrique dans certaines zones, est revenu la nuit dernière, puis s'éteint de nouveau. Le bombardement continue. De nombreux civils à compter de la ville.

8. Ukr Armée est lentement entourant la ville de Lougansk de la ville et de la ville de Donetsk. Périphérie des villes et des villages sont de plus en plus intense bombardement par l'artillerie, de l'air et de salves de missiles. Zones civiles ciblées volontairement.

9. Idar Bataillon secteur droit dans une embuscade hier et détruit par Novorossiya forces. Les prisonniers pris, certains véhicules capturés.

10.l'Armée UKR de déplace des unités puissantes et à l'est à la frontière Novorossiya/Russia.Attempt sera fait pour empêcher les réfugiés de fuir vers la Russie.

11. Confirmé plus de 100 civils tués dans Mariupol par secteur droit d'action en vertu de Lyashko début de cette semaine. Novorossiya les pertes de l'Armée inconnues. Deux sections du secteur droit dans une embuscade dans Mariupol à la clôture de l'opération, car ils se retirèrent. Anéanti, pas de pitié.

12. Plusieurs milliers de réfugiés par les combats sont arrivés dans la région de Rostov, en Russie, certains Krimu. La russie et la Russie, les civils sont pour aider les réfugiés. Aucun réfugié de la faim, tous ont une sorte de refuge.

13. Non confirmées, mais fiables, rapport de deux fosses communes trouvé à l'extérieur de Mariupol contenant les hommes, les femmes, les deux enfants de tous dépouillé et du coup, certains avec les mains liées.

14. D'intenses bombardements de Slaviansk et dans les régions périphériques de Karachun Montagne Ukr forces commencé à 05:30 aujourd'hui. Grad et Hurrican salves de missiles avec arty.

15. Rapport non confirmé de petit bus avec des personnes évacuées tiré sur les pneus abattus, brûlés de l'Oblast de Kherson, la localisation exacte ou la destination inconnue, le nombre de victimes inconnu.

16. Rouge Limahn a été repris par Novorossiya. Petites unités du secteur droit se battent comme ils se retirent. La plupart des civils n'est pas là. source saker traduc rapide google

Voir les commentaires

Avis aux ambassades arabes et étrangères à...

Publié le par bernard felli

Voir les commentaires

Avis aux ambassades arabes et étrangères à Bagdad

Publié le par Felli Bernard

Avis aux ambassades arabes et étrangères à Bagdad

Avis aux ambassades arabes et étrangères à Bagdad

Publié par Gilles Munier sur 19 Juin 2014, 19:16pm

Catégories : #Irak

Communiqué des révolutionnaires d’Irak (18 juin 2014)*

La révolution du peuple d'Irak vous confirme qu'elle ne portera atteinte à aucun des personnels des ambassades; au contraire elle fournira protection pour tous civils ou diplomates arabe ou étranger à Bagdad à condition de ne pas agir de façon agressive à l'encontre des révolutionnaires qui avancent vers la libération de Bagdad.

Notre révolution représente la volonté du grand peuple d'Iraqk humilié par l'Iran et ses agents. Ainsi notre obligation en tant que représentants légitimes du peuple d'Irak est de récupérer Bagdad et la redonner à son propre peuple et non de porter atteinte aux ambassades et aux non-irakiens, car ils sont nos hôtes, et leur protection est de notre devoir. En effet ce sont eux qui traiteront officiellement avec les révolutionnaires après la libération, comme représentants de leurs gouvernements..

Nous attendons de ces missions diplomatiques qu’elles envoient des rapports précis et exacts sur ce qui se déroule en Irak.

Que tout le monde soit rassuré et fasse montre d'une coopération avec les forces de la révolution et ses combattants qui combattent aux portes de Bagdad pour s'en emparer à n'importe quel moment.

*http://assurbanipal-banipal.blogspot.fr/2014/06/lettre-des-revolutionnaires-diraq-aux.html

Avis aux ambassades arabes et étrangères à Bagdad

Voir les commentaires