Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Incroyable !! Le Qatar recrute des mercenaires pour appuyer le groupe terroriste EIIL en Irak (agence)

Publié le par Felli Bernard

dimanche 22 juin 2014

Incroyable !! Le Qatar recrute des mercenaires pour appuyer le groupe terroriste EIIL en Irak (agence)

Le Qatar a recruté 1.800 mercenaires originaires d’Afrique du Nord pour les envoyer en Irak combattre aux côtés du groupe terroriste Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), a annoncé samedi l’agence iranienne Fars.

Selon l’agence, un document découvert dans l’ambassade du Qatar en Lybie confirme que le gouvernement de Doha a recruté des combattants originaires du Maroc et d’autres pays nord-africains. Signé par le chargé d’affaires du Qatar à Tripoli, Nayef Abdallah al-Amadi, le document indique que les terroristes recrutés ont suivi une formation dans différentes bases militaires en Libye où ils se sont familiarisés avec des armements lourds.

Selon le document, les mercenaires devaient d’abord être envoyés en Turquie via des ports libyens pour ensuite gagner l’Irak via le territoire du Kurdistan irakien. Il était prévu d’envoyer au total trois groupes terroristes.

L’agence rapporte également que les djihadistes combattant dans l’ouest de l’Irak contre les troupes gouvernementales sont rémunérés par le Qatar et l’Arabie saoudite. Leur salaire s’élève à environ 700 dollars.

La semaine dernière, le groupe sunnite EIIL a lancé une offensive contre les régions nord et ouest de l’Irak. Le groupe est appuyé par les sunnites mécontents de la politique du premier ministre chiite Nouri al–Maliki et par d’anciens militaires de l’armée de Saddam Hussein.

Rianovosti

Incroyable !! Le Qatar recrute des mercenaires pour appuyer le groupe terroriste EIIL en Irak (agence)

Voir les commentaires

Ukraine: le succès du plan de paix dépend de...

Publié le par bernard felli

Voir les commentaires

Ukraine: le succès du plan de paix dépend de l'Occident (Moscou)

Publié le par Felli Bernard

Ukraine: le succès du plan de paix dépend de l'Occident (Moscou)

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov

17:54 21/06/2014

Sur le même sujet

Le succès du plan de paix proposé vendredi soir par le président ukrainien Piotr Porochenko dépend, entre autres, des parrains occidentaux de Kiev, a indiqué samedi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov en visite en Arabie saoudite.

"Tout le monde regardera les parrains occidentaux des autorités de Kiev qui assument la responsabilité aussi bien du coup d'Etat que de la préparation de l'élection présidentielle en Ukraine. Désormais, cette responsabilité doit visiblement se traduire par des démarches concrets qui remettront la situation dans la filière de la Déclaration de Genève du 17 avril et qui permettront de lancer immédiatement un dialogue d'égal à égal sur la réforme constitutionnelle et, en général, sur le règlement de la crise", a déclaré M. Lavrov. Il a précisé qu'il s'agissait d'un dialogue englobant toutes les régions et les forces politiques du pays.

Les autorités de Kiev mènent depuis le 15 avril dernier une opération militaire d'envergure visant à réprimer la révolte populaire qui a éclaté dans le sud-est de l'Ukraine suite au renversement du régime du président Ianoukovitch le 22 février. La Russie qualifie cette opération de "punitive" et appelle les dirigeants ukrainiens à y mettre fin immédiatement.

Vendredi soir, le président ukrainien a ordonné à toutes les unités militaires participant à l'opération spéciale dans l'est du pays de cesser le feu pendant une semaine, jusqu'au 27 juin. Il a également présenté son plan visant à régler la situation dans les zones du conflit. Ce document en 15 points prévoit des garanties de sécurité pour différents acteurs.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov

Voir les commentaires

Gaz : Bruxelles reconnaît à contrecœur le...

Publié le par bernard felli

Voir les commentaires

Gaz : Bruxelles reconnaît à contrecœur le bien-fondé de la position de Moscou

Publié le par Felli Bernard

Sergei Duz

19 juin, 20:46

Gaz : Bruxelles reconnaît à contrecœur le bien-fondé de la position de Moscou

Günter Oettinger

© Photo: REUTERS/Heinz-Peter Bader

Günter Oettinger

Par La Voix de la Russie | L’Europe se montre indisposée à rentrer dans un conflit énergétique avec la Russie. Tout en aspirant à rendre l’Europe moins dépendante de Moscou dans les livraisons de gaz, Bruxelles prend peu à peu conscience du fait qu’une confrontation serait nuisible pour tous, en premier lieu pour les Européens Le Commissaire européen pour l’énergie Günter Oettinger a reconnu l’indivisibilité de la sécurité énergétique

.. Selon lui, le secteur énergétique est en fin de liste d’éventuelles sanctions de l’UE à l’égard de la Russie. Qui plus est, le responsable européen s’est distancé des Américains sur cette question, soulignant que Bruxelles adopterait sa décision lui-même après avoir entendu l’opinion de Washington. Pour reprendre l’expression d’Oettinger, « En UE, nous achetons du gaz russe, et non pas aux Etats-Unis ».

Cette déclaration a été faite moins d’une semaine avant le sommet de l’UE où sera envisagée, en particulier, la possibilité d’introduire la « troisième phase » des sanctions à l’égard de la Russie en rapport avec la crise ukrainienne. Ce changement d’attitude est dû, semble-t-il, au bilan des récentes élections au Parlement européen qui confirment qu’une grande partie des Européens réalistes ne soutenaient pas des doctrines de « guerre froide ».

Gazprom s’est montré à nouveau prêt à rechercher des compromis, à remplir de gaz les dépôts souterrains européens à ses frais pour s’acquitter de ses engagements à livrer le gaz aux consommateurs européens en hiver, selon une déclaration du chef du holding énergétique russe Alexeï Miller. Selon lui, si le problème du stockage de 18 milliards de m3 de gaz dans les dépôts souterrains ukrainiens n’est pas réglé vers l’hiver, les capacités de production du Nord Stream et du gazoduc Yamal-Europe en tant qu’alternative au couloir de transit ukrainien ne suffiront pas pour satisfaire les besoins des consommateurs européens. Le chef de la compagnie russe est convaincu que la construction du South Stream permettra d’éviter les risques du transfert du gaz via l’Ukraine. Fait révélateur : le Commissaire européen pour l’énergie Günter Oettinger a signalé soudain la nécessité d’achever la construction du South Stream. La perspective d’hiver commence, semble-t-il, à refroidir les têtes chaudes, estime le chef du Centre de politique étrangère de l’Institut d’économie de l’Académie des sciences de Russie Boris Chmelev :

« L’Europe mettait ces derniers temps l’accent sur la composante géopolitique dans les livraisons de gaz en provenance de Russie et limitait les travaux en vue d’aménager South Stream, ce projet très important pour la Russie et pour l’Europe, en se fondant sur des motifs géopolitiques. Il a fallu exercer une pression sur la Russie, appliquer des mesures en vue de réduire la dépendance de l’énergie russe, ce qui est d’ailleurs parfaitement logique. Or, ce jeu géopolitique sur le territoire de l’Ukraine a failli placer toute l’Europe au seuil d’une catastrophe ».

Le secteur énergétique est depuis longtemps pour Bruxelles un levier de pression politique. Tout porte à croire que Bruxelles a ressenti enfin l’ambigüité de la situation. Günter Oettinger a reconnu à contrecœur le bien-fondé de la position de la Russie au moment où Washington poussait ses partenaires à approfondir la confrontation avec Moscou. Une telle audace porte à l’optimisme. /N
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_06_19/Bruxelles-reconnait-a-contrec-ur-le-bien-fonde-de-la-position-de-Moscou-5379/

Le Commissaire européen pour l’énergie Günter Oettinger

Le Commissaire européen pour l’énergie Günter Oettinger

Voir les commentaires

Quenelle !! Victoire de Dieudonné contre les...

Publié le par bernard felli

Voir les commentaires

Quenelle !! Victoire de Dieudonné contre les étudiants juifs de France : pas de retrait de vidéo

Publié le par Felli Bernard

samedi 21 juin 2014

Quenelle !! Victoire de Dieudonné contre les étudiants juifs de France : pas de retrait de vidéo

Le tribunal de grande instance de Paris a rejeté ce vendredi la demande de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) de retrait d'une vidéo de Dieudonné vue plus de deux millions de fois sur YouTube.



L'association demandait en référé (procédure d'urgence) à la justice d'ordonner à l'humoriste controversé de retirer la vidéo « Manuel Valls aka El Blancos, Premier ministre ! ! », publié sur son compte, estimant plusieurs passages susceptibles de constituer le délit de provocation à la discrimination, la haine ou la violence à l'égard des juifs.

Dans cette vidéo, Dieudonné appelle les « non-juifs » à se « révolter » et à se « mobiliser » contre l'occupation et la servitude qui seraient imposées par « les juifs de France », dénonçait l'association. Tout comme une autre association, « J'accuse », l'UEJF demandait 50 000 € de dommages et intérêts, à reverser au Mémorial de la Shoah.

Les associations demandaient également à obtenir le texte du prochain spectacle de Dieudonné, dont il annonçait dans la vidéo incriminée le titre : « Incitation à la haine ».

Le parquet s'associe à la demande

Chose plutôt rare pour un référé, le parquet était représenté à l'audience du 6 juin, s'associant à la demande de retrait de la vidéo, mais pas à celle sur le spectacle.

Sur les propos attaqués, le juge a estimé que, s'ils « pouvaient légitimement heurter et choquer », ils visaient « principalement à stigmatiser et jeter le discrédit sur Manuel Valls, et à dénoncer le statut privilégié que le ministre de l'Intérieur reconnaîtrait aux juifs de France ».

Dieudonné partait de propos de Manuel Valls lors d'une manifestation contre l'antisémitisme en mars, avant sa nomination comme Premier ministre, où il avait estimé que « les juifs de France sont plus que jamais les Français à l'avant-garde de la République et de nos valeurs ».

Le juge rappelle par ailleurs que « les prises de position (de Manuel Valls) hostiles au défendeur (Dieudonné) et les mesures mises en œuvre à son encontre sont de notoriété publique ».

« Leur demande était abusive »

Sur la demande concernant le prochain spectacle, le juge estime « qu'en l'état les associations ne justifient pas, au vu de la teneur de la seule annonce faite par (Dieudonné) de son prochain spectacle, d'un motif suffisamment légitime pour procéder à une mesure aussi restrictive de la liberté d'expression ».

L'avocat du polémiste, Me François Dangléhant, s'est félicité de ces décisions. « Leur demande était abusive » concernant le texte du prochain spectacle, a-t-il dit, jugeant que dans la vidéo « le valeureux Dieudonné ne faisait qu'exercer son droit de réponse à Manuel Valls, de façon certes un peu brutale ».

Me Stéphane Lilti, avocat des associations, a annoncé faire appel « d'une décision que nous jugeons injuste ». « Le juge a considéré que les propos visaient le Premier ministre alors que Dieudonné désigne le Premier ministre comme le bras armé des juifs et leur protecteur ».

« Dieudonné continue d'être le principal propagandiste antisémite de ce pays », a fustigé de son côté Sacha Reingewirtz, président de l'UEJF. Il a dénoncé le « contournement » des lois par le polémiste dans ses vidéos et jugé « impossible de le laisser s'abriter derrière la liberté d'expression alors qu'il est le principal propagateur de haine ».

Leparisien

VIDEO. Les propos qui créent la polémique


Posté par Nadmiiiz à 13:04 - Actualités diverses - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : dieudonné, justice, quenelle, sionisme, valls

Voir les commentaires

Ukraine: l'opération militaire suspendue jusqu'au...

Publié le par bernard felli

Voir les commentaires

Ukraine: l'opération militaire suspendue jusqu'au 27 juin (Intérieur)

Publié le par Felli Bernard

Ukraine: l'opération militaire suspendue jusqu'au 27 juin (Intérieur)

Le président ukrainien Piotr Porochenko

21:15 20/06/2014

Sur le même sujet

Kiev suspend son opération militaire dans le sud-est de l'Ukraine jusqu'au 27 juin, annonce vendredi le ministère ukrainien de l'Intérieur.

"Les forces de l'opération antiterroriste arrêtent les hostilités à partir d'aujourd'hui jusqu'au 27 juin", a déclaré devant les habitants de la ville de Sviatogorsk, dans la région de Donetsk, le président ukrainien Piotr Porochenko, cité sur le site du ministère.

Les autorités de Kiev mènent depuis le 15 avril dernier une opération militaire d'envergure visant à réprimer la révolte populaire qui a éclaté dans le sud-est de l'Ukraine suite au renversement du régime du président Ianoukovitch le 22 février. La Russie qualifie cette opération de "punitive" et appelle les dirigeants ukrainiens à y mettre fin immédiatement.

Le président ukrainien Piotr Porochenko

Le président ukrainien Piotr Porochenko

Voir les commentaires

La réunion secrète du 11 juin 1965 sur l’Union...

Publié le par bernard felli

Voir les commentaires