Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La loi sur l'espionnage en temps-réel des...

Publié le par Bernard Felli

La loi sur l'espionnage en temps-réel des Français vient d'être validée.
ombre43.over-blog

Voir les commentaires

Deux bombardiers stratégiques russes survolent le...

Publié le par Bernard Felli

Deux bombardiers stratégiques russes survolent le Pacifique .
OMBRE43.over-blog.com

Voir les commentaires

La loi sur l'espionnage en temps-réel des Français vient d'être validée

Publié le par Felli Bernard

La loi sur l'espionnage en temps-réel des Français vient d'être validée

~~Ça y est, la loi est passée !

Souvenez-vous, il était question d'un texte visant à autoriser la collecte des données des citoyens par l'Etat, sans aucune autorisation auprès de la CNCIS (Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité) et sans contrôle au niveau de la justice.

En bref, une loi qui autorise toutes les dérives. Le gouvernement sera donc en mesure de surveiller en temps-réel les communications téléphoniques et les échanges sur les réseaux avec la collecte : des renseignements intéressant la sécurité nationale, la sauvegarde des éléments essentiels du potentiel scientifique et économique de la France, ou la prévention du terrorisme, de la criminalité et de la délinquance organisées et de la reconstitution ou du maintien de groupements dissous

Par ailleurs, un députe UMP a demandé s'il était question de mettre également en place des sondes de captation des données réseaux, mais celui-ci n'aura obtenu aucune réponse.

Mais le proverbe que « ceux qui en disent le moins sont ceux qui en font le plus » est très bien venu ici. De plus, la diminution du délai de 9 à 3 jours pour l'interception des données a été refusé.

Enfin, rien ne prévoit dans ce texte la suppression des données. Comptent-ils les garder indéfiniment ? Bref, une nouvelle que vous prendrez comme bonne ou mauvaise...même si cette dernière a de quoi inquiéter.

En tout cas, faîtes-nous confiance pour vous fournir une adresse postale si jamais vous voulez nous écrire des commentaires (qui sait ce qui pourrait arriver).

Si vous vouliez conserver un tant soit peu de vie privée, ce qu'il vous reste risque très vite de partir en fumée. Il est question d'une loi de programmation militaire visant à donner tous les moyens nécessaires au gouvernement pour capter nos conversations téléphoniques et nos échanges sur internet, quels qu'ils soient.

Le gouvernement pourrait sans donc sans passer par la case « appel à la justice », localiser votre téléphone ou votre ordinateur en temps réel, tout ceci pour la protection du pays, et pour lutter contre le terrorisme bien sûr.

L'État va pouvoir tout espionner, et tout le monde Alors que nous nous serions attendus à des renforcements du respect de la vie privée des citoyens, suite aux révélations d'Edward Snowden sur le projet Prism et la NSA, le gouvernement français semble donc vouloir suivre le mouvement des Américains, en faisant voter une loi pour mobiliser les forces de l'ordre, le Ministère de la Défense, de l'Intérieur et du Budget, rien que ça. Ironie du sort, certains acteurs du web s'inquiètent de telles mesures d'autant que la CNILn'est pas encore intervenue face à ce projet.

Google, Microsoft, Dailymotion, Facebook, Deezer, AOL et Skype qui forment l'@sic (Association des services Internet communautaires) sont prêts à lutter contre les textes de loi concernant les « accès administratifs aux données de connexion » et réclament un moratoire, c'est-à-dire l'accord d'un délai ou de la suspension d'une action en cours.

En outre, cette loi offrira la possibilité au gouvernement l'accès en temps réel aux données de l'Internet. Ils pourront récupérer les numéros de téléphone chez les différents opérateurs, la liste des numéros appelés ou reçus, les durées et dates des communications, les SMS, les e-mails.

Pour nous embrouiller rassurer, les acteurs de ce texte de loi assurent que des garanties seront données aux citoyens, à savoir la nomination d'une personne qualifiée pour contrôler les demandes auprès des ministères, tandis que la CNCIS devrait encadrer la récolte des données de connexion et de géolocalisation.

Pas d'inquiétude, tout va bien dans le meilleur des mondes...ou pas.

http://www.wikistrike.com/article-la-loi-sur-l-espionnage-en-temps-reel-des-francais-vient-d-etre-validee-121481015.html

Voir les commentaires

Un dentiste accepte d'être payé avec des Bitcoins

Publié le par Bernard Felli

Un dentiste accepte d'être payé avec des Bitcoins
ombre43.over-blog.com

Voir les commentaires

Deux bombardiers stratégiques russes survolent le Pacifique

Publié le par Felli Bernard

Deux bombardiers stratégiques russes survolent le Pacifique

~~, 6 décembre - RIA Novosti Sur le même sujet Deux bombardiers stratégiques russes survolent la mer de Norvège Tu-95: nouveau record de vol sans escale (Défense) Deux Tu-95 en patrouille au-dessus du Pacifique (Défense) Deux Tu-95 patrouillent au-dessus de l'Arctique (armée de l'air russe) Deux bombardiers stratégiques Tupolev Tu-95MS de l'Aviation russe à long rayon d'action ont survolé jeudi les eaux neutres du Pacifique sous escorte d'avions militaires japonais, a annoncé à Moscou le service de presse du ministère russe de la Défense.

"Les équipages des Tu-95MS se sont entraînés à piloter leurs appareils dans une zone sans repères par un mauvais temps

. Les avions ont parcouru environ 10.000 km à une vitesse de 850 km/s et à une altitude de 10.000 mètres. Le vol a duré environ 13 heures", a précisé un porte-parole du ministère. "Des chasseurs F-15J japonais ont escorté les bombardiers Tu-95MS au-dessus de la mer du Japon", a-t-il ajouté.

L'Aviation russe à long rayon d'action survole régulièrement l'Arctique, l'Atlantique, la mer Noire et le Pacifique dans le cadre de programmes d'entraînement de pilotes, notamment afin de les familiariser avec les techniques de ravitaillement en vol. Tous les vols sont effectués en stricte conformité aux normes internationales d'utilisation de l'espace aérien.

http://fr.ria.ru/defense/20131206/199960619.html

Voir les commentaires

Un dentiste accepte d'être payé avec des Bitcoins

Publié le par Felli Bernard

~~ Le 6 décembre 2013 à 13h30 |

Agence QMI La monnaie électronique Bitcoin peut être utilisée pour vous payer un voyage dans l’espace, des droits de scolarité dans une université chypriote et maintenant pour rendre votre sourire plus agréable.

Un dentiste à Vancouver a annoncé cette semaine qu’il allait accepter la devise virtuelle. «Lorsqu’un patient m’a récemment demandé s’il pouvait s’acquitter de sa facture avec des Bitcoins, j’ai décidé de faire enquête sur sa question.

Je connais un collègue qui a accepté de la viande d’un fermier qui avait envoyé sa famille chez se faire traiter à sa clinique. Ceci est une version moderne de la transaction», a expliqué Edward Lowe, dans un communiqué. «Il faut être proactif afin de nous adapter aux options que nos patients locaux et internationaux adoptent», a souligné le dentiste vancouvérois.

Cette décision survient après l’annonce par Virgin Galactic d'accepter les Bitcoins de personnes qui veulent aller dans l’espace. ...

http://argent.canoe.ca/nouvelles/canada/un-dentiste-accepte-detre-paye-avec-des-bitcoins-6122013

COMMENTAIRE :

à suivre ! ou ?

ombre43

Voir les commentaires

Décès d'Arafat: la veuve du raïs conteste la...

Publié le par Bernard Felli

Décès d'Arafat: la veuve du raïs conteste la conclusion des experts français.
ombre43.over-blog.com

Voir les commentaires

Pourquoi les banques déclarent la guerre au...

Publié le par Bernard Felli

Pourquoi les banques déclarent la guerre au Bitcoin
ombre43. over-blog.com

Voir les commentaires

Décès d'Arafat: la veuve du raïs conteste la conclusion des experts français

Publié le par Felli Bernard

Décès d'Arafat: la veuve du raïs conteste la conclusion des experts français

~~ © AFP/ Matthew Mirabelli 20:12 06/12/2013 GAZA, 6 décembre - RIA Novosti Sur le même sujet Yasser Arafat décédé de mort naturelle (experts français)

Abbas en Russie avant 2014 pour évoquer la mort d'Arafat Mort d'Arafat:

Paris connaît la vérité, mais la cache (enquêteurs palestiniens) Israël "principal suspect" de la mort d'Arafat (enquêteurs palestiniens) Yasser Arafat "pas décédé de mort naturelle" (officiel palestinien)

La veuve de l'ancien dirigeant palestinien, Souha Arafat, a annoncé vendredi son intention de contester la conclusion des experts français selon laquelle Yasser Arafat était décédé de mort naturelle.

"Après avoir confronté les rapports français et suisse, nous avons décidé de saisir de nouveau la justice française pour contester la conclusion émise par les experts français", rapportent les médias, citant Mme Arafat.

La veuve du premier président palestinien a déclaré qu'elle avait pris cette décision après avoir consulté des juristes et des spécialistes suisses ayant analysé des échantillons de tissus biologiques de Yasser Arafat.

Mme Arafat a également relevé des erreurs techniques dans le rapport présenté par les experts français, soulignant que ces insuffisances avaient rendu les conclusions inexactes.

Les experts français chargés d'enquêter sur le décès de Yasser Arafat, mort en 2004 dans un hôpital militaire près de Paris, ont écarté la thèse de l'empoisonnement.

Ils ont pourtant découvert dans les échantillons analysés des quantités de polonium 210 comparables à celles découvertes par leurs collègues suisses.

D'après les enquêteurs français, ce fait s'explique par la présence de gaz radon dans la tombe d'Arafat.

Outre la France et la Suisse, des analyses sur la dépouille de Yasser Arafat ont également été effectuées par des chercheurs russes qui, selon la chaîne de télévision Al-Jazeera, se sont gardés d'affirmer que la présence de polonium-210 avait provoqué un syndrome d'irradiation aiguë chez l'ex-raïs palestinien.

http://fr.ria.ru/world/20131206/199961186.html

Voir les commentaires

Pourquoi les banques déclarent la guerre au Bitcoin

Publié le par Felli Bernard

~~ Mark Maunder - 5 décembre 2013 - Blog personnel (Traduction : Goofy, crendipt, Shanx, Jérémie, Jérémie, Tr4sK, Asta, Omegax, Sky + anonymes)

Et si nous vivions dans un monde où toutes les transactions se faisaient de personne à personne et ne coûtaient quasiment rien ?

Et si nous vivions dans un monde où la valeur de l’argent épargné augmentait petit à petit, non pas grâce aux intérêts, mais simplement parce que, avec le temps qui passe, vous pouvez acheter plus de trucs avec la même somme ?

Et si s’endetter devenait une très mauvaise idée parce que, si vous détenez 10 unités de monnaie aujourd’hui, et que la valeur de celle-ci augmente lentement, alors vous devrez graduellement de plus en plus d’argent ?

Ainsi, personne ne voudrait s’endetter. Et si s’endetter devenait une très mauvaise idée parce qu’épargner devient une très bonne idée, parce que quelle que soit la somme que vous possédez, elle vaut de plus en plus à mesure que le temps passe ?

Elle augmente non pas parce qu’elle est exploitée par une banque, mais parce que plus de gens veulent la même somme. C’est le monde vers lequel nous nous dirigeons, car c’est ainsi que Bitcoin fonctionne.

Un univers en parallèle des banques qui laisse celles-ci en position de faiblesse. Bitcoin n’est pas une banque centrale où l’afflux d’argent peut-être régulé par une charte, charte pouvant être contrôlée par les lobbys et manipulée par les grands industriels.

L’apport de la monnaie Bitcoin est gouverné par un algorithme, et cet algorithme assure que le Bitcoin sera toujours sujet à la déflation.

Cela signifie que le rythme auquel la monnaie Bitcoin est créée ralentira progressivement pour complètement s’arrêter tôt ou tard. Par conséquent, aussi longtemps que l’activité économique (qui dicte la demande monétaire) augmente doucement, cette devise vaudra progressivement un peu plus.

Traditionnellement, la déflation, pendant laquelle la monnaie vaut plus et les prix des denrées et services chutent, est le pire cauchemar des économistes. Ceci parce que lorsque vous êtes en déflation, les salaires baissent.

La plupart des consommateurs sont endettés d’une façon ou d’une autre. Si vous devez 100 000 dollars pour votre maison et que votre salaire passe de 50 000 à 30 000 dollars par an, vous avez un gros problème. Vous commencez à dépenser moins, l’activité économique ralentit et cela alimente une déflation plus forte.

Une économie peut ainsi entrer dans une spirale déflationniste. Dans l’économie Bitcoin, la déflation est au cœur de la devise. Cela signifie que c’est une très mauvaise idée d’emprunter de l’argent en Bitcoin parce que vous devrez de plus en plus au fur et à mesure que le temps passe et que vous ne serez jamais en mesure de le rembourser.

En revanche, si vous ne vous endettez jamais et que vous décidez d’épargner, l’argent que vous conservez vaudra un peu plus chaque jour. C’est un cauchemar pour les banques parce qu’elles veulent que vous empruntiez toujours plus afin que vous payiez des intérêts sur vos emprunts. Elles veulent ainsi maintenir un écart entre les intérêts que vous payez, et ceux qu’elles paient pour emprunter l’argent qu’elles vous ont prêté.

C’est un plus grand cauchemar encore parce que les banques veulent que vous ouvriez un compte d’épargne et y déposiez de l’argent afin que vous puissiez percevoir des intérêts dessus et rester en phase avec l’inflation.

Si vous ne déposez pas suffisamment d’argent à la banque dans un contexte inflationniste, votre argent perdra de la valeur. Mais si vous déposez de l’argent dans une banque, elle l’investira à votre place, percevra des intérêts, vous reversera des intérêts à un taux plus bas et conservera la différence.

Donc si vous n’alimentez pas un compte d’épargne parce que votre argent prend de la valeur automatiquement par la déflation, les banques perdent.

Pour résumer, vous n’empruntez pas et vous ne déposez pas votre argent dans un compte d’épargne ou un compte d’investissement pour suivre le rythme de l’inflation, par conséquent les banques perdent les revenus des prêts et des dépôts qui leur permettent d’emprunter peu et de prêter beaucoup, qui est un de leurs modèles économiques de base

. Donc, que reste-t-il à faire aux banques ? Eh bien, elles pourraient seulement passer leur temps à faciliter les transactions comme le font Visa, Mastercard, le réseau SWIFT, Western Union Money Transfer et d’autres. Mais on a déjà dit que les transactions Bitcoin sont faites de personne à personne et coûtent très peu.

Les banques ne perçoivent même pas ce revenu. Et c’est pour cela que les banques travaillent très, très dur en coulisse pour essayer de tuer Bitcoin avant qu’il ne les tue.

Voilà quelques exemples :

•Capital One ferme les comptes bancaires si Bitcoin est mentionné.

•Les comptes Coinabul ont été fermés par Chase et US Bank parce qu’ils vendaient des Bitcoins.

•La plupart des banques canadiennes ”Big 6” ont fermé les comptes bancaires de quiconque facilitait l’échange de Bitcoin.

•Commonwealth bank, la plus grande banque australienne, a fermé le compte de Coinjar pour avoir traité des transactions par Bitcoin.

•De même, certains individus ont déclaré que leur compte bancaire a été fermé pour avoir simplement transféré de l’argent de leur compte personnel pour acheter des Bitcoins.

•Citi Foundation, la branche de bienfaisance de Citi Group, a investi dans une étude qui essayait de lier Bitcoin à la récente arrestation du créateur du marché noir Silk Road.

L’étude a été discréditée en quelques minutes par la publication d’un membre de Reddit et plus tard retirée. Les banques qui sont le plus effrayées sont celles qui se développent dans les pays comme l’Afrique du Sud, où les frais de transactions sont bien plus élevés que dans les pays développés.

Ces frais sont élevés car les déposants ont tendance à être en moins bonne santé et épargnent de plus petites sommes, donc pour contrebalancer le fait qu’il y ait moins d’argent pour que les banques puissent investir, celles-ci assomment leurs clients avec de gros frais de transactions.

Les pays développés ont tendance à avoir de nombreuses populations migrantes qui envoient de l’argent dans leurs familles à l’aide de services tels que Instant Money qui permet l’envoi d’un code par SMS à une personne qui peut ensuite aller dans un supermarché local afin de recevoir la somme associée. Les frais de transactions pour de tels services sont élevés et si Bitcoin devient un mode de transfert et de stockage d’argent plus efficace en terme de coûts, les banques des pays développés vont perdre un business très lucratif.

La guerre contre le Bitcoin vient tout juste de commencer.

Les banques traditionnelles ont un gros stock de munitions pour la mener car leurs munitions c’est l’argent.

L’Internet des débuts était plus libre que celui d’aujourd’hui. Les monnaies chiffrées sont peut-être plus libres aujourd’hui qu’elles ne le seront jamais.

http://www.framablog.org/index.php/post/2013/12/06/bitcoin-banque-guerre

Voir les commentaires