Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elections américaines : Trump et Clinton remportent un victoire éclatante dans les primaires du "Super-Mardi"

Publié le par Felli Bernard

Elections américaines : Trump et Clinton remportent un victoire éclatante dans les primaires du "Super-Mardi"

Elections américaines : Trump et Clinton remportent un victoire éclatante dans les primaires du "Super-Mardi"

Philippe Paquet (avec AFP) Publié le mardi 01 mars 2016 à 11h55 - Mis à jour le mercredi 02 mars 2016 à 11h56

International

Donald Trump, côté républicain, et Hillary Clinton, côté démocrate, ont tous deux remporté la victoire éclatante que les sondages leur prédisaient dans les primaires organisées à l'occasion du traditionnel « Super-Mardi . Parce que les délégués mis en jeu sont répartis à la proportionnelle, aucun des deux candidats n'a, certes, à ce stade, la certitude d'obtenir l'investiture de son parti, mais on voit de moins en moins comment elle pourrait leur échapper.

Donald Trump a bénéficié d'un véritable raz-de-marée, gagnant dans le Massachusetts et le Vermont, mais aussi dans l'Alabama, l'Arkansas, la Géorgie, le Tennessee et la Virginie, confirmant ainsi son étonnante popularité dans les Etats conservateurs du Sud. On escomptait aussi sa victoire en Alaska (l'ex-gouverneur de l’État, Sarah Palin, lui avait apporté son soutien), mais elle lui est passée sous le nez (signe que la réputation de Mme Palin est ruinée même à Anchorage). Et, comme l'homme d'affaires s'est plu à le souligner lors d'une conférence de presse donnée à Palm Beach, en Floride, là où il n'a pas gagné, il est arrivé deuxième, preuve d'une domination écrasante sur ses rivaux.

Le sénateur Ted Cruz a réussi à sauver la mise en enlevant son fief du Texas, et même à faire un peu mieux en s'imposant également dans l’État voisin de l'Oklahoma, ainsi qu'en Alaska. Cela lui permet non seulement de rester dans la course (l'humiliation de perdre le Texas l'aurait privé de toute légitimité), mais aussi de renforcer son statut de « seul candidat capable de battre Donald Trump », une prétention qu'il défend depuis son premier succès dans les caucus de l'Iowa, le 1er février, mais que lui dispute le sénateur de la Floride Marco Rubio. Celui-ci a enfin obtenu son premier succès dans les primaires en s'imposant dans les caucus du Minnesota, mais ce maigre butin le confine néanmoins à la troisième place, derrière Cruz.

PUBLICITÉ

inRead invented by Teads

Chez les Démocrates, Hillary Clinton a triomphé dans le Sud, ainsi qu'on le prévoyait après sa phénoménale performance auprès de l'électorat noir en Caroline du Sud samedi dernier. Elle a remporté l'Alabama, l'Arkansas, la Géorgie, le Tennessee, la Virginie et surtout le Texas, l’État, qui en étant le plus peuplé, rapportait le plus grand nombre de délégués. Elle a par ailleurs réussi à devancer Bernie Sanders dans le Massachusetts, alors que le sénateur du Vermont avait triomphé, le 9 février, dans le New Hampshire voisin. Elle a, en prime, gagné dans les Samoa-Américaines, un gain anecdotique puisque ce territoire du Pacifique ne participe pas à l'élection présidentielle.

Le Vermont, où l'on votait aussi mardi, s'est rangé sans surprise derrière son sénateur, mais Bernie Sanders a gagné par ailleurs, et de façon plus inattendue, dans un Etat du Sud, l'Oklahoma, ainsi que dans le Colorado et le Minnesota. Ce bilan très satisfaisant pour un candidat sur lequel bien peu auraient parié il y a seulement quelques mois, ne pourra que le persuader de rester dans la compétition, sinon avec l'espoir de rattraper son retard sur Hillary Clinton, au moins avec l'intention de promouvoir son agenda et de pousser l'ex-Première Dame un peu plus vers la gauche.

Si le duel est donc appelé à se prolonger chez les Démocrates (raison pour laquelle Mme Clinton, comme M. Trump au demeurant, a choisi de passer la nuit électorale en Floride, qui sera un enjeu majeur lors du prochain grand rendez-vous, le 15 mars), la suite des opérations chez les Républicains est moins claire. Ted Cruz va naturellement continuer à défier Donald Trump et on imagine mal, malgré un « Super-mardi » très décevant pour lui, Marco Rubio renoncer avant que la lutte ne se déplace sur son terrain, en Floride. Des voix réclament pourtant, au sein de l'establishment républicain hostile au milliardaire new-yorkais, que Cruz et Rubio concluent un pacte anti-Trump, l'un des deux renonçant à sa candidature pour devenir l'éventuel colistier de l'autre en novembre. Le scénario ne semble, toutefois, guère emballer les intéressés.

Enfin, en bas du classement, on s'attend en toute logique à voir le chirurgien à la retraite Ben Carson jeter l'éponge, après avoir terminé quatrième ou cinquième dans tous les scrutins. Quant au gouverneur de l'Ohio, John Kasich, il a fait jeu presque égal avec Donald Trump dans le Vermont, mais cette unique consolation suffira-t-elle à le convaincre de se maintenir au moins jusqu'aux primaires du 15 mars, qui incluront l'Ohio ?

"Super mardi": les vainqueurs par Etat

Voici la liste par Etat des candidats vainqueurs pour chaque parti au soir du "super mardi", à ce stade des projections des télévisions américaines, pour cette étape décisive dans la course à la Maison Blanche.

- ALABAMA -

Parti démocrate: Hillary Clinton

Parti républicain: Donald Trump

- ARKANSAS -

Parti démocrate: Hillary Clinton

Parti républicain: Donald Trump

- COLORADO -

Parti démocrate: Bernie Sanders

Parti républicain: vote prévu à une date ultérieure

- GEORGIE -

Parti démocrate: Hillary Clinton

Parti républicain: Donald Trump

- MASSACHUSETTS -

Parti démocrate: Hillary Clinton

Parti républicain: Donald Trump

- MINNESOTA -

Parti démocrate: Bernie Sanders

Parti républicain: Marco Rubio

- OKLAHOMA -

Parti démocrate: Bernie Sanders

Parti républicain: Ted Cruz

- TENNESSEE -

Parti démocrate: Hillary Clinton

Parti républicain: Donald Trump

- TEXAS -

Parti démocrate: Hillary Clinton

Parti républicain: Ted Cruz

- VERMONT -

Parti démocrate: Bernie Sanders

Parti républicain: Projections encore incertaines

- VIRGINIE -

Parti démocrate: Hillary Clinton

Parti républicain: Donald Trump

- ARCHIPEL AMERICAIN DES SAMOA -

Parti démocrate: Hillary Clinton

Parti républicain: Vote prévu à une date ultérieure

- ALASKA -

Parti républicain: Ted Cruz

Commenter cet article

pastrump 07/08/2016 23:50

Le bonhomme est assez inquiétant avec sa paille sur la tête et ses déclarations à l'emporte pièce.Peut-il sérieusement accéder à la Maison Blanche ? Rien ne serait plus grave pour le monde actuel déjà suffisamment instable comme cela.Est-il un cousin de Mickey ou bien un dangereux imposteur ? Il s'agit pour les Américains de désigner le principal représentant de la 1ère puissance du monde...