Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

République Centre Afrique :Tensions et terreur à BOSSANGA

Publié le par Felli Bernard

~~ L’UE ne doit-elle pas revoir sa stratégie à l’Est ? L’UE ne doit-elle pas revoir sa stratégie à l’Est ? Centrafrique. Une initiative européenne est-elle possible ? (Maj) Centrafrique. Une initiative européenne est-elle possible ? (Maj) La lutte contre l’immigration devient un sujet européen La lutte contre l’immigration devient un sujet européen « » nov 30, 2013 Tensions et terreur à Bossangoa (RCA). Un témoignage poignant Leonor Hubaut / Tchad Soudan RCA / Dans le diocèse de Bossangoa, la population chrétienne se réfugie autour des églises, écoles. 40 000 personnes vivant dans (Crédits: Africatime.com) Dans l’évêché de Bossangoa, la population chrétienne se réfugie autour des églises. 40 000 personnes qui ne peuvent pas rentrer chez eux et vivent dans ces camps improvisés. (Crédits: Africatime.com) (BRUXELLES2) À Bossangoa, à 305 km au nord de Bangui, la capitale de la République centrafricaine (RCA), la sonnette d’alarme est tirée depuis longtemps. Depuis début septembre, les violences se sont accélérées. La ville est aujourd’hui le théâtre principal des tensions entre la majorité chrétienne et la minorité musulmane. Impossible d’avoir une estimation réelle du nombre de morts. Le porte-parole de la présidence, Guy-Simplice Kodégué, évoque un bilan d’environ 100 morts, mais le secrétaire général de la communauté islamique parle de 369 tués parmi ses coreligionnaires. Du coté chrétien, B2 a reçu le témoignage de l’abbé Jérôme Emilien Dansona, du diocèse de Bossangoa. Son journal de bord est le témoignage de cette peur quotidienne de la population face aux troubles et à une Seleka laissée à l’air libre. Extraits : « La tension, cette semaine, aura été très vive à Bossangoa. Tout a commencé le samedi 16 novembre. Des éléments de la séléka auraient été attaqués par des éléments de la milice anti-balaka sur la route de Bangui. Quand la nouvelle se répand, la peur commence à s’installer parmi la population refugiée dans les locaux de l’Eglise catholique. En effet, le scenario est devenu désormais classique. Des éléments de la Seleka vont dans des villages pour voler ou racketter la population ; ou tout simplement pour mener des actes de représailles contre un village soupçonné d’abriter des anti-balaka. Lorsqu’il arrive qu’ils rencontrent une résistance du côté de ces milices d’auto-défense, résistance qui se solde parfois par des morts des deux côtés, les séléka reviennent alors immédiatement à Bossangoa déverser leur colère sur la population civile de la ville. (…) « Jeudi 21 (novembre). Un convoi de vivres envoyés par le PAM (NB : le programme alimentaire mondial) est bloqué à la barrière Seleka de Katanga à l’entrée de Bossangoa. Après de négociation, le convoi est libéré, mais 10 éléments de la Seleka doivent assister au déchargement du convoi. En fait ils soupçonnent ces camions de transporter des armes et des munitions pour la milice anti-balaka. Dans la soirée, arrivent à Bossangoa les fameux éléments des forces régulières de défense et de sécurité longtemps promis par le gouvernement. Tenez-vous bien : 10 gendarmes et 3 policiers sans PGA (prime globale d’alimentation) munis de 5 kalachnikovs. En cas d’attaque, deux hommes s’entendront pour utiliser une arme. Ridicule ou cynique ? Ces 10 pauvres hommes ont dû déplaire quelque part pour mériter de telle punition. Heureusement que la FOMAC (*) leur a détaché quelques hommes pour leur protection. Venus pour protéger, c’est eux qui cherchent maintenant à être protégés. » (…)

http://www.bruxelles2.eu/

République Centre Afrique :Tensions et terreur à BOSSANGA

Voir les commentaires

CHOMAGE/ La fausse baisse .....

Publié le par Felli Bernard

CHOMAGE/ La fausse baisse .....

~~ Chômage : la fausse baisse qui cache une situation de l'emploi sinistrée en France Par Jean-Baptiste Giraud , rédacteur en chef d'economiematin.fr vendredi 29 novembre 2013 16:02 A vous de réagir S'inscrire à la newsletter

Les vendanges ont participé à fausser le nombre de demandeurs d'emplois dans les régions viticoles.

En octobre 2013, le nombre de chômeurs toutes catégories confondues atteignait 5 946 600 personnes. Ne sont pas comptabilisés dans ce chiffre les bénéficiaires du RSA qui n'essayent plus de chercher un emploi (1,3 million) une bonne partie des handicapés bénéficiaires de l'allocation d'adulte handicapé qui ont renoncé à chercher un travail (1 million), les retraités qui voudraient pouvoir compléter leur pension, les autoentrepreneurs qui ne font pas de chiffre d'affaires ou très peu (500 000) etc…

ADVERTISEMENT Les chiffres du chômage publiés jeudi 28 novembre ne sont pas bons. Ils sont bien au contraire catastrophiques, révélant la profondeur de la dégradation du marché du travail. Même Libé renonce à son rôle de petit télégraphiste de l'Elysée pour dénoncer "une baisse en trompe-l'oeil".

Reprenons : les chiffres de la DARES, qui dépend du ministère du Travail mais revendique cependant son indépendance, annoncent une baisse de 0,6 % du nombre de chômeurs, soit 20 500 demandeurs d'emploi en moins. Ce sont ces chiffres qui ont permis tant au président de la République qu'à son ministre du Travail de s'autocongratuler hier, et d'annoncer la réussite de la politique de l'emploi du gouvernement.

Seulement ces chiffres sont faux, ou plus exactement, parcelaires, donc, reflet d'une certaine réalité. Oui, le nombre de chômeurs qui ne travaillent pas du tout a baissé de 20 500 au mois d'octobre dernier. Ce sont les chômeurs classés en catégorie A, ceux comptabilisés dans les études internationales pour comparer les pays entre eux. Mais le problème, c'est que les autres chômeurs, des catégories B, C, D et E, existent bien aussi. Et ces catégories explosent. La catégorie B regroupe ceux qui ont travaillé moins de 78 heures au cours du dernier mois, et qui continuent à percevoir une indemnité (réduite) de Pôle Emploi.

Leur nombre a augmenté de 3,7 % en octobre. Ce qui confirme l'augmentation de l'emploi précaire, de courte durée et/ou à temps partiel. La catégorie C, elle, rassemble ceux qui ont travaillé plus de 78 heures, mais n'ont pas repris une activité à temps plein pour autant. Ils restent donc inscrits à Pôle Emploi car ils n'ont pas trouvé le job qu'ils recherchent, et "bricolent" en attendant. Ils sont 4 % de plus en octobre.

Les chiffres du chômage ne sont pas le reflet de la réalité Quid des catégories D et E ? Ce sont les chômeurs venant des catégories A, B ou C, qui sont en formation ou en arrêt maladie (D), ou qui cherchent toujours un emploi, mais en attendant bénéficient d'un contrat aidé (E).

Si en octobre, la catégorie A a maigri de 20 500 chômeurs, ils sont 55 900 de plus en B, C, D et E. Pire encore : si vous ajoutez à ces chiffres, le nombre de chômeurs radiés de Pôle Emploi, en augmentation de plus 33 % sur un an, et plus particuliérement de 26 % au cours du mois d'octobre (soit 10 000 radiés de plus qu'en temps normal), on ne peut que s'inquiéter de l'objectivité des données compilées par la DARES.

Saupoudrez le tout de quelques milliers de contrats aidés pour la jeunesse (80 000 depuis le début de l'année, les fameux emplois d'avenir), et l'on comprend aisément que le chômage, loin de baisser, continue à augmenter. Ce sont les chômeurs comptabilisés qui disparaissent, pas les personnes en recherche d'emploi. Un signe qui ne trompe pas : l'effondrement du volument d'heures déclarées dans le secteur des services à la personne : - 8 % depuis le début de l'année, sur un volume de 1,7 milliard d'heures travaillées par an. Autant dire que des dizaines de millions d'heures de travail au noir remplacent tous les mois des dizaines de millions d'heures de travail déclaré.

L'emploi saisonnier en forte hausse en octobre 2013 à cause des... vendanges Pour terminer de plomber la fête des chiffres du chômage, rappelons que le mois d'octobre, comme le mois de septembre (dont les chiffres ont été faussés par un bug informatique...) est réguliérement baissier en raison des emplois saisonniers que créent les vendanges. Dans les régions viticoles - La France est deuxième producteur mondial de vin cette année, derrière l'Italie), le chômage baisse de plusieurs points : En Côte d'Or par exemple, ou se récoltent les grands Bourgogne, le chômage est en baisse de 8, 6 %. Sauf que les vendangeurs, déclarés pour l'occasion, vont retourner dans les statistiques du chômage dès le mois prochain. Au total, en France, en novembre 2013, dom-tom compris, Le nombre de chômeurs atteint 5 946 600, toutes catégories confondues.

Les vrais chiffres du chômage en France en 2013 : A : 3 275 200 -0,6 % (+ 6 % sur 1 an) B : 651 200 +3,7 % (+ 8,7 % sur 1 an) moins de 78 heures déclarées par mois indemnisé C : 946 600 +4 % (+ 8,5 % sur 1 an) plus de 78 heures déclarées, non indemnisé D : 279 200 +3,1 % (+ 7,9 % sur 1 an) arrêt maladie, formation E : 366 700 +2,2% (+ 2,8 % sur 1 an) contrats aidés.

http://www.economiematin.fr/les-experts/item/7490-verite-chiffres-chomage-france-2013/?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2013-11-30

Voir les commentaires

Encore François Hollande !

Publié le par Felli Bernard

François Hollande est la honte de la nation Publié le 30 Novembre 2013 par le front anti-Hollande in Hollande Quoi ??

J' apprends, dans un sondage ifop pour valeurs actuelles, que 53% des Français considèrent François Hollande comme “le moins bon président de la Ve République”.

Les sondés qui viennent de toutes les catégories de la population, de toutes les classes sociales sont toutes unanimes et placent Hollande en tête de ce “palmarès du pire”.

Ce sondage montre le désaveu des Français, après 18 mois seulement de mandat, envers l'imposteur "Moi, président" et sa non-stature présidentielle. Même parmi ses propres électeurs de 2012, ils sont 94 % à préférer ses prédécesseurs et estiment que Hollande est “le moins bon président de la Ve République”.

Pour 24 % des électeurs d’Europe Écologie-Les Verts, Hollande est considéré comme le pire chef de l’État depuis 1958 ! Hoooo mais comment est-ce possible ?!

Ce sondage est le résultat de la politique du président "normal" et des socialistes qui ont mis le pays à genoux en l’étouffant sous le poids de 70 milliards d’euros d’impôts en plus.

C'est 300 usines qui ont fermé en un an et 500 000 emplois qui ont été détruits. Bref ! Les Français trinquent la calamiteuse gestion de la France par François Hollande. Le gouvernement socialiste a réduit à néant notre pouvoir d’achat, notre liberté de travailler, d'entreprendre et même notre liberté de penser !

Sur le net, cette question revient très souvent : « Comment les français ont ils pu confier la charge de Président de la République à un âne qui n'a jamais rien réussi dans sa vie politique si ce n'est de mettre la Corrèze en faillite? »

La réponse est claire : Ils se sont fait berner, pendant la campagne présidentielle, par le plus grand menteur de tous les temps ! François Hollande est la honte de la nation !

Pour Christian Jacob, le patron des députés UMP : "François Hollande a instauré une présidence molle, sans autorité, sans relief, une présidence qui bat tous les records d’impopularité.

Vous-même [Jean-Marc Ayrault, NDLR], vous êtes à la tête d’un gouvernement fantôme, rejeté par 91 % des Français". Je termine par une phrase de Manuel Valls sur François Hollande avant son élection :"Quelqu'un qui me dit qu'il est normal, je commence à me méfier"

http://peuple-de-france-2017.aidez-moi.overblog.com/2013/11/françois-hollande-est-la-honte-de-la-nation.html

Voir les commentaires

Société: Marcher pour la laîcité et la défense de nos racines chrétienne .

Publié le par Felli Bernard

Société: Marcher pour la laîcité et la défense de nos racines chrétienne .

~~ 49 Ecrit le 29 nov 2013 à 13:06 par Christine Tasin dans Poing de vue Le 8 décembre, venez marcher pour la laïcité et la défense de nos racines chrétiennes RR Affiche marche 8 décembreNotre patrimoine est en danger, nos traditions sont en danger :

Qu’il s’agisse des jours fériés chrétiens que d’aucuns s’acharnent à vouloir remplacer par des fêtes juives et musulmanes, depuis la Commission Stasi jusqu’à Dounia Bouzar, récemment nommée à l’Observatoire de la laïcité par François Hollande, en passant par Delanoë, Eva Joly et tant d’autres qui rêvent de voir disparaître notre peuple. Qu’il s’agisse des fêtes chrétiennes qui devraient se faire en catimini au faux prétexte de laïcité pour, en fait, ne pas choquer les adeptes de l’islam.

C’est ainsi que les crèches municipales qui marquaient Noël comme le sapin il y a encore quelques années ont disparu. C’est ainsi que le sapin, lui-même, est remis en cause dans certaines écoles et même le Père Noël que certains enseignants zélés essaient de chasser des classes de maternelle.

C’est ainsi encore que le maire de Brest, début 2013, a pu interdire la couronne des rois accompagnant la galette dans les cantines parce qu’elle portait le « gros mot » « épiphanie ».

Qu’il s’agisse des fêtes votives qui ont lieu une fois par an dans un certain nombre de villages en l’honneur du saint patron du lieu que des bouffeurs de curé patentés voudraient voir interdire ou, crime suprême, du refus d’un certain nombre de municipalités de consacrer de l’argent à la restauration et à l’entretien de nos églises, notre patrimoine architectural et le témoin de notre histoire chrétienne.

Qu’il s’agisse de la loi de 1905 qui est piétinée par nos édiles, qui utilisent l’argent qui devrait financer les églises qu’ils font démolir pour permettre des constructions de mosquées en violation de la loi. C’est ainsi que Delanoë a refusé de sauver l’église Sainte-Rita mais finance l’Institut des Cultures d’islam qui va coûter plus de 30 millions aux Parisiens.

Qu’il s’agisse de la laïcité qui est piétinée dans la vie quotidienne. C’est ainsi que vos enfants en sortie scolaire sont accompagnés par des mères voilées. C’est ainsi que vos enfants, encore, mangent halal sans le savoir à la cantine, puisque nos politiques refusent l’étiquetage de la viande halal, ce qui permet aux abattoirs d’introduire dans les supermarchés, cantines et autres boucheries de la viande d’un animal tué sans étourdissement.

C’est ainsi que plus de 100 enfants meurent chaque année de la contamination par Escherichia coli que favorise l’abattage rituel… Alors il est plus que temps que chacun réagisse et dise non. Résistance républicaine vous invite à marcher pour défendre toutes nos traditions, la laïcité, la loi de 1905 et nos fêtes chrétiennes le 8 décembre prochain, rendez-vous place Denfert-Rochereau à 14 h. Nous sommes des laïques, pas des « bouffeurs de curé » ; la laïcité seule permet le vivre ensemble, la séparation des Églises et de l’État et fait partie de notre héritage chrétien :

« rendez à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu » ; la loi de 1905 prévoyait même dans son article 42 l’engagement de conserver les jours fériés chrétiens (article abrogé en 1973…).

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/29-11-2013/8-decembre-venez-marcher-laicite-defense-racines-chretiennes

Voir les commentaires

PALESTINE / Sheikh Khodr Adnane.

Publié le par Felli Bernard

PALESTINE / Sheikh Khodr Adnane.

~~ Imprimer cet article Envoyer cet article Article lu 130 fois Cisjordanie - 29 novembre 2013 Sheikh Khodr Adnane : A quoi servent les armes de l’Autorité palestinienne ? Par Rim al-Khatib « Nous ne sommes armés que de l’amour à notre peuple… le jour où nous penserons lever les armes sur tout Palestinien, nous nous couperons les mains. Mais, par contre, à quoi servent les 70.000 armes détenues par l’Autorité palestinienne, alors que l’occupant nous tue tous les jours ?

Pourquoi brandit-elle ces armes contre les Palestiniens, alors que les assassinats des résistants se poursuivent ? » Sheikh Khodr Adnane : A quoi servent les armes de l’Autorité palestinienne ?

C’est par ces termes que sheikh Khodr Adnane s’est adressé, dans une conférence de presse, à l’Autorité palestinienne, dont les services sécuritaires l’ont arrêté mercredi soir, avant de le relâcher quelques heures après, et ont arrêté son neveu, le jeune étudiant Farouk Moussa, qui ne sera libéré que le jeudi, alors qu’il avait entamé la grève de la faim

. Farouk Moussa, étudiant à l’université d’al-Najah de Nablus, a écrit et adressé une lettre au premier ministre palestinien, suite à sa convocation par les services sécuritaires, par le biais d’un message téléphonique. Dans sa lettre, il réclame la possibilité de finir ses études, qu’il n’arrive pas à poursuivre, car après avoir été prisonnier dans les prisons sionistes et chez les services sécuritaires de l’AP, celles-ci viennent de le convoquer, alors qu’il n’est libéré que depuis quelques mois, et qu’il veut poursuivre ses études, plusieurs fois interrompues.

La réaction des services sécuritaires ne s’est pas fait attendre : il est arrêté, à Arraba, dans son village. Au même moment, son parent sheikh Khodr Adnane est arrêté par les mêmes services. « Ils m’ont insulté, et dans leur regard, on ne lisait aucune considération. Ils m’ont emmené au poste des Renseignements ». Libéré deux heures plus tard, l’AP ne pouvant assumer la responsabilité de sa détention étant donné l’émotion et les condamnations au plus haut niveau de la résistance, Khodr Adnane revient chez lui. Farouk Moussa ne rentrera que ce jeudi.

Au cours de la conférence de presse, sheikh Khodr Adnane et Tareq Qaadane, dirigeants au mouvement du Jihad islamique, en Cisjordanie , ont fermement dénoncé la coopération sécuritaire entre l’AP et l’occupant, et la dernière vague des arrestations des cadres du mouvement par les forces sécuritaires. Khodr Adnane a dénoncé le silence des organisations des droits de l’homme, largement financées par les organismes internationaux, qui ne sont pas apparemment concernées par les nombreuses arrestations et violations des droits de l’homme dans les prisons de l’AP, ni par les crimes commis par l’occupant sioniste.

C’est dans toute la Cisjordanie que les cadres et militants du Jihad islamique sont arrêtés par l’AP, et notamment dans le camp de Jénine, où la collaboration entre les services de l’AP et l’occupant est de plus en plus voyante. Tareq Qaadane, dont la sœur est détenue par l’occupation, a rappelé comment les services de l’AP sont maintes fois entrées dans le camp de Jénine pour rechercher Soheyb, le fils du dirigeant Bassam Saadi et comment les forces de l’occupation ont arrêté ce dernier, le lendemain de la dernière recherche.

Il a annoncé que 18 prisonniers libérés des geôles de l’occupation ont été convoqués par l’AP et emprisonnés, au cours de ce mois seulement. De son côté, Khodr Adnane a fermement conseillé à tous ceux qui reçoivent des convocations des Services de Renseignements de l’AP de ne plus y répondre. Tareq Qaadane a ajouté : « L’AP nous arrête parce que nous participons aux manifestations de soutien aux prisonniers et aux convois funèbres des martyrs. Elle veut nous voir dans les manifestations appuyant les négociations.

Toute la Palestine et tous les Palestiniens refusent les négociations, même les négociateurs. » Il a mis en garde l’AP de poursuivre sa politique envers les mouvements de la résistance, disant : « Nous n’implorons pas l’AP pour qu’elle accorde la liberté à nos militants, et le mouvement poursuivra sa lutte contre l’occupant. » Il a rappelé au « sommet de l’Autorité et des appareils sécuritaires qui connaissent la position de notre mouvement, qui n’a jamais lutté pour la pouvoir, qui n’a fourni ses efforts que pour résister à l’occupation et qui a préservé la pureté de ses armes et ses positions unitaires », qu’il « n’est pas normal qu’il soit remercié, ainsi que notre peuple, par les arrestations. »

Il a ajouté : « Il faut que l’Autorité revoie sa politique, car si l’être humain ne peut s’exprimer librement, il y a une réelle menace sur toute présence humaine. Nous ne comprenons pas la vie sans liberté d’expression, sans pouvoir exprimer nos idées et nos conceptions. Si nous craignons de dire que ce que nous pensons, nous méritons alors la mort, car le plus important dans la vie est la dignité, et plus important encore, la liberté. »

Il a affirmé que le mouvement du Jihad islamique ne craint pas cette prétendue force qui tire sa légitimité de celle de l’occupation. « Nous ne reculerons pas, le Jihad maintiendra sa voie, nous continuerons à exprimer les soucis et les maux, les espoirs et les douleurs des démunis parmi notre peuple, » avant de dire que la question des arrestations et de la poursuite des cadres du mouvement a été prise en main au plus haut niveau, par le secrétariat général du mouvement. « Nous sommes forts, notre histoire combative nous précède et nous suit, et ils la connaissent. Nous ne sommes pas en crise, la considération et le respect de notre peuple nous suffisent. Ils savent que nous ne plions pas. »

De son côté, le président adjoint du Conseil législatif palestinien, Hassan Khreyche, a confirmé que la campagne d’arrestations menée par l’AP vise les résistants, notamment dans le camp de Jénine. Il a lui aussi dénoncé les associations des droits de l’homme en Cisjordanie , affirmant qu’elles ne sont pas concernées par les pratiques répressives de l’AP, parce qu’elles sont financées par les Etats-Unis et l’Europe. Il a mis l’accent sur le fait qu’à chaque période de négociation menée par l’AP, les Palestiniens protestent et critiquent ces négociations, et l’Autorité palestinienne, craignant toute opposition à sa politique, mène une large campagne d’arrestations parmi les Palestiniens

http://www.ism-france.org/analyses/Sheikh-Khodr-Adnane-A-quoi-servent-les-armes-de-l-Autorite-palestinienne--article-18582?ml=true

Voir les commentaires

HOLLANDE EST LA METHODE COUE.

Publié le par Felli Bernard

HOLLANDE EST LA METHODE COUE.

La reprise de l'emploi se dessinerait ! une affirmation que seuls ceux qui veulent y croire participent à une comédie , que les communiquants spécialistes de la manipulation sémantique, aidés en cela par des médias véritables salariés ,leurs maîtres eux mêmes dependants pour leurs propres survies de l'accord de ceux qui restent dans l'ombre.la finance a ses régles.

Ces chiffres d'une baisse du nombre de chômeurs ne devraient que nous rendre satisfaits,mais .....les emplois aidés de vrais emplois ? Financés sur fonds publics .

Tant mieux pour ceux en profitent.!

La vrai réponse se trouvera peut étre dans les conclusions de la réforme de la fiscalité?travaux ouverts lundi par le Premier ministre.

Seuls les entreprises pourront créer de vrais emplois. Que les syndicats ouvrent les yeux ,cessent un combat ringard ,et que l'on remette en perspective le nombre des travailleurs et le nombre de syndiqués (7%).

Le droit au travail doit profiter à ceux qui veulent travailler ,exemple Sephora.

Hier soir MOSCOVICI découvrait cette évidence.

La sarabande de l'armée de communiquants ne servant qu'a essayer de faire croire

que tout va bien a l'encontre de ce que le citoyen ressent et surtout vit et subit dans l'impossibilité qu'il a de se manifester.

Que les jounalistes réapprennent à écouter les réponses de leurs invités .Leur ego surdimensionné leur fait perdre trop souvent toute objectivité.

L'auditeur devant son poste aujourd'hui témoin de tant de cafouillages assiste impuissant

a une querelle ambitieuse, stérile,....devant des médias oubliant tout respect pour ceux qui les écoutent.

La querelle des positions politiques des uns et des autres est puérile et Le Président

n'est plus pris au sérieux, la politique est la grande perdante. Le 4éme pouvoir devrait rester à sa place et ne pas jouer aux politiques, Les politiques eux au moins se présentent devant les électeurs.

Voir les commentaires

SYRIE S'empare d'une ville clé au Nord de Damas.

Publié le par Felli Bernard

SYRIE  S'empare d'une ville clé au Nord de Damas.

~~Syrie: l'armée s'empare d'une ville clé au nord de Damas 28/11/13 - Mis à jour le 28/11/13 - 12 H 01 le 8 novembre 2013 AFP/Archives Des soldats syriens dans une rue de Sbeineh, près de Damas, le 8 novembre 2013 Avec cet article cle L’Iran et la Turquie appellent à une trêve en Syrie cle Les préparatifs de la conférence Genève II sur la Syrie en trois questions cle Attentat sanglant devant l’ambassade d’Iran au Liban Pourquoi l’on s’achemine vers une négociation sur la Syrie

L'armée syrienne s'est emparée jeudi de Deir Attiya, une ville clé dans la conquête de la région de Qalamoun, au nord de Damas, a annoncé la télévision d’État. "Notre armée héroïque a pris le contrôle de Deir Attiya, dans la province de Damas, après avoir écrasé les dernières poches terroristes dans cette ville", a déclaré une source militaire citée par le télévision. "Ce matin, l'armée a réussi, après avoir traqué les terroristes dans les endroits où il se cachaient, à nettoyer la ville et à tuer un grand nombre d'entre eux à l'issue de quatre jours de combats", a affirmé un haut responsable de la sécurité à Damas. "Les opérations continuent autour de la ville", a-t-il ajouté.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a affirmé que l'armée avait pris la quasi-totalité de la ville en chassant les jihadistes de l’État islamique d'Irak et du Levant (EIIL) et d'autres rebelles qui se trouvaient dans cette ville de 10.000 habitants située à 88 km au nord de Damas et où vit une importante communauté chrétienne.

AFP

http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Syrie-l-armee-s-empare-d-une-ville-cle-au-nord-de-Damas-2013-11-28-1067699

Voir les commentaires

C.I.A./ Quand la CIA transformait des prisonniers de Guantanamo en espions :Adrienne Sigel Le 27/11/2013

Publié le par Felli Bernard

~~ Quand la CIA transformait des prisonniers de Guantanamo en espions Dans le cadre d'un programme secret mené de 2001 à 2006, l'agence centrale de renseignement des Etats-Unis a utilisé certains des prisonniers de la prison américaine basée à Cuba pour infiltrer des réseaux terroristes, et notamment Al-Qaïda. Adrienne Sigel Le 27/11/2013 à 18:14 - + Imprimer cet article réagir Des prisonniers à Guantanamo, en janvier 2002. (J. Scott Applewhite - AP - AFP) Des détenus convertis en agents doubles. L'agence de presse américaine Associated Press a révélé mardi que la CIA a impliqué un certain nombre de prisonniers de Guantanamo, la prison américaine basée à Cuba, dans un programme secret mis en oeuvre après les attentats du 11 septembre 2001, et jusqu'en 2006. Agents doubles La CIA renvoyait chez eux les prisonniers, en échange de leur aide dans la traque et l'élimination des terroristes, ont ainsi raconté une douzaine de responsables américains à l'agence AP, sous couvert d'anonymat. En contrepartie, la CIA leur promettait la liberté, la sécurité de leurs familles et des millions de dollars. Le programme était piloté depuis un endroit secret, une base de l'agence américaine située à proximité des bureaux administratifs de la prison de Guantanamo, surnommée Penny Lane. Selon les responsables ayant accepté de témoigner, des dizaines de prisonniers sont passés par cette base secrète pour être évalués, mais seuls quelques uns, originaires de pays différents, ont été transformés en espions. Soupçons d'Al-Qaïda Certains ont effectivement aidé la CIA à trouver et tuer des membres haut placés d'Al-Qaïda, d'autres ont disparu dans la nature. Les sommes reçues par ces prisonniers devenus agents restent inconnues, mais une chose est sûre: les sommes versées par l'agence de renseignement provenaient d'un compte secret, utilisé pour payer les informateurs. Selon les responsables du renseignement interrogés, Al-Qaïda soupçonnait fortement les capacités de la CIA à mettre en oeuvre ce type de programme et se méfiait de ses anciens membres rentrés au pays après leur séjour à Guantanamo. La stratégie d'un des agents doubles a d'ailleurs failli être découverte par le réseau terroriste. Sollicité par AP, le porte-parole de la CIA, Dean Boyd, a refusé de commenter ces révélations.

http://www.bfmtv.com/international/cia-transformait-prisonniers-guantanamo-espions-655256.html

Voir les commentaires

Latsa Alexandre : 2013 l’année Poutine?:

Publié le par Felli Bernard

~~Blogs Blog d'Alexandre Latsa: 2013 l’année Poutine? Alexandre Latsa Alexandre Latsa © RIA Novosti. 09:30 27/11/2013 Les années passent et se ressemblent pour le président russe. D'après certains médias, en 2011, il était contesté par des manifestants volontairement présentés comme une sorte d’avant-garde sociétale représentant la Russie du futur. En 2012, d'après les mêmes médias, sa réélection à la présidence russe s’était faite sur des bases contestables, on se souvient du gentleman agreement avec Dimitri Medvedev, et le nouveau président russe faisait soit disant face à de nouveaux dilemmes, intérieurs comme extérieurs, et à une baisse de confiance de la population russe à son égard. En cette fin 2013, force est de constater que soit la situation a totalement changé, soit la grille de lecture de ces médias, pour les événements de 2011 et 2012, n’était pas la bonne. Sur le plan intérieur, l’opposition de rue de 2011, composée de groupes politiques de droite et de gauche radicale et aussi de manifestants plutôt apolitiques issus de la classe dite créative, est semble-t-il morte et enterrée. Un commentateur inconnu du grand public à d’ailleurs tracé un portrait assez juste de cette classe créative russe, en la comparant avec humour aux Bobos français. Cette "Classe Créative" principalement moscovite n'est finalement arrivée à rien. Ni à créer un parti politique cohérent, ni à prendre le pouvoir à Khimki ou à Moscou, soit la ou ses leaders se sont présentés. Ce n'est pas faute de démocratie, puisqu'en Russie, des candidats issus de l’opposition traditionnelle ont réussi à se faire élire démocratiquement dans des villes assez symboliques comme Petrozavodsk ou Perm ou encore Iaroslav. Aujourd'hui, le niveau de confiance envers le président russe reste stable et proche des 60% ce qui après 13 ans de gouvernance est assez remarquable. Les lecteurs russophones peuvent en savoir un peu plus dans cette série d’analyses assez intéressantes. Bien sur le grand défi de la Russie pour ces prochaines années reste le choix d’une politique économique (dont est en charge le gouvernement) permettant d’accélérer la modernisation économique du pays et de relever un niveau de croissance trop bas cette année puisqu’il devrait avoisiner 1,5%. C'est bien moins que les années précédentes et c'est sans aucun doute très insuffisant pour permettre le développement du pays selon les objectifs fixés par les élites russes. Mais le grand évènement de 2013, c'est surtout la conséquence de la gouvernance Poutine sur le plan extérieur et la réapparition en position de force de la Russie dans la diplomatie internationale. Il y a tout d’abord l’affaire Snowden qui a fait apparaître la Russie aux yeux du monde comme un Etat accordant protection à celui que beaucoup considèrent comme un héros de la défense des droits individuels. Et puis ensuite il y a eu la crise Syrienne. Depuis le début de cette crise, la Russie mène une politique équilibrée et surtout stable de soutien plus ou moins discret au pouvoir Syrien au nom de l’ordre constitutionnel, tout en dénonçant les ingérences extérieures, au nom du respect de la souveraineté nationale Syrienne. L'activité diplomatique de la Russie a finalement obtenu trois résultats : - Empêcher un bombardement de la Syrie par la coalition occidentale et l’Otan et donc une guerre régionale au minimum. - Obtenir un accord international sur le désarmement chimique de la Syrie. - Obtenir un accord pour l’organisation d’une conférence de paix dite de Genève-2. Ce faisant, la diplomatie russe a aussi fait voler en éclats le mythe d’une opposition syrienne démocratique influente, en faisant au contraire apparaître au grand jour une réalité trop longtemps occultée par le mainstream médiatique: l’extrémisme effrayant de groupes armés majoritairement étrangers opérant dans le pays. Au résultat, Vladimir Poutine s’est vu octroyer le titre d’homme le plus influent de l’année 2013 pendant que d’autres estiment qu’il mérite le Nobel de la paix. A l'échelle du moyen orient, la grande prudence russe depuis le début du printemps arabe a replacé la Russie au cœur de cette zone du monde, comme les lecteurs de RIA-Novosti pouvaient s’en douter dès mars dernier. La Russie est en effet depuis peu en négociations intenses avec l’Egypte, pourtant traditionnel allié américain dans la région et elle a commencé la livraison de matériel militaire à l’Irak en vertu d’un accord signé en 2012. Plus inattendu, Russie et Arabie saoudite, pourtant en opposition quasi directe sur le dossier Syrien, négocient également un paquet d'accords d'un montant total d'au moins 12 milliards de dollars pendant que les dirigeants de la nouvelle Libye post-Kadhafi ont eux récemment souhaité la reprise des discussions avec la Russie pour la poursuite des contrats d’armements antérieurement signés. La Russie s’est aussi imposée comme un acteur clef dans le dossier du nucléaire Iranien en contribuant activement a l’accord historique de dimanche dernier et en accentuant sa coopérations bilatérale avec ce pays. Ceci préfigure plausiblement une nouvelle architecture Russo-américaine dans la région, malgré de fortes réticences israéliennes et francaises. Cet accord historique a pour conséquence de non seulement replacer l’Iran dans le concert des nations mais aussi selon certains commentateurs de priver l’Amérique d’ennemis et donc de se poser désormais la question de l’utilité du projet de bouclier anti-missiles américain au cœur de l’Europe continentale. Plus près de l’Europe, deux nouvelles sont venues bouleverser toutes les prévisions. Il y a d’abord l’Ukraine qui vient de tout simplement suspendre (provisoirement?) ses négociations avec l’UE pour renforcer au contraire ses relations avec la Russie et la CEI. Le premier ministre ukrainien Nikolaï Azarov affirmant même que: "l'objectif numéro un du gouvernement est de rétablir les relations normales avec la Russie". Le président russe a de son côté dénoncé les pressions de l’UE sur l’Ukraine. Va-t-on vers une nouvelle tentative de révolution de couleur en Ukraine ou plus simplement vers une nouvelle dégradation des relations entre Moscou et Bruxelles? Plus au sud, d’étranges et inattendus signaux sont venus de Turquie. Le président Erdogan, en visite en Russie, a en effet clairement exprimé son intention d'intégrer la Turquie à l’Organisation de Shanghai, souvent qualifiée de pendant Eurasiatique de l’Otan. Le président turc s'est également déclaré intéressé par une participation de son pays à l’Union Douanière. Dans le même temps, Russie et Turquie se sont fixé un but: porter leurs échanges économiques en 2020 à un niveau supérieur à celui des échanges Russie-Allemagne actuels, soit 100 milliards de dollars annuels. Pour le moment, la Russie est le deuxième partenaire commercial de la Turquie après l'Allemagne pendant que la Turquie est le deuxième importateur mondial de gaz naturel russe et que le tronçon maritime du pipeline South Stream, dont la construction devrait être achevée en 2015, passera dans la zone économique exclusive de la Turquie. La guerre des grands ensembles bat son plein. L’opinion exprimée dans cet article ne coïncide pas forcément avec la position de la rédaction, l'auteur étant extérieur à RIA Novosti. Alexandre Latsa est un journaliste français qui vit en Russie et anime le site DISSONANCE, destiné à donner un "autre regard sur la Russie".

http://fr.ria.ru/blogs/20131127/199881303.html

Voir les commentaires

VATICAN / Le Pape implore les états religieux......

Publié le par Felli Bernard

~~ Le Figaro Édition du mercredi 27 novembre 2013 Lire cette édition Articles du jour Chrétienté: le pape implore les Etats musulmans Home ACTUALITE Flash Actu Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 26/11/2013 à 12:10 Publié le 26/11/2013 à 12:07 Publicité La Phytothérapie Dossier FigaroPartner Découvrez le dossier 1/5 Le pape François a "imploré humblement" les pays musulmans d'assurer la liberté religieuse aux chrétiens, "prenant en compte la liberté dont les croyants de l'islam jouissent dans les pays occidentaux". Dans son exhortation intitulée "Evangelii Gaudium" ("La joie de l'Evangile") rendue publique aujourd'hui, sept ans après le tollé causé dans le monde musulman par des propos de Benoît XVI à Ratisbonne, en Allemagne, semblant lier islam et violence, le pape François s'inquiète d'"épisodes de fondamentalisme violent" mais invite aussi à éviter "d'odieuses généralisations", "parce que le véritable islam [...] s'oppose à toute violence". Le pape François a en outre appelé à une réforme de l'Eglise à tous niveaux, préconisant "une conversion de la papauté" et se disant "ouvert aux suggestions" pour un exercice de son ministère plus conforme à l'Evangile. Il écrit: "je dois penser à une conversion de la papauté. Il me revient, comme évêque de Rome, de rester ouvert aux suggestions orientées vers un exercice de mon ministère qui le rende plus fidèle à la signification que Jésus-Christ entend lui donner, et aux nécessités actuelles de l'évangélisation".

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/11/26/97001-20131126FILWWW00319-chretiente-le-pape-implore-les-etats-musulmans.php

Voir les commentaires

1 2 3 > >>